1. Accueil
  2. Actu
  3. Tech
  4. "Moonfall" sur Netflix : la Lune peut-elle vraiment s'écraser sur la Terre ?
2 min de lecture

"Moonfall" sur Netflix : la Lune peut-elle vraiment s'écraser sur la Terre ?

ECLAIRAGE - Dans le film catastrophe du moment, notre planète est menacée d'extinction par la Lune sortie de son orbite. Une perspective peu crédible du point de vue scientifique.

Comparaison entre la Terre, Cérès et la Lune
Comparaison entre la Terre, Cérès et la Lune
Crédit : Walter B. Myers/Leemage/AFP
Benjamin Hue
Benjamin Hue

Après Independance Day, Le jour d'après et 2012, le roi des films de science-fiction catastrophe Roland Emmerich est de retour au cinéma depuis mercredi 9 février avec Moonfall. Dans ce nouveau long-métrage apocalyptique, le réalisateur germano-américain raconte comment la Lune décroche de son orbite pour venir frapper la planète Terre, menaçant d'éradiquer sur son passage toute forme de vie si un ancien astronaute ne parvient pas à enrayer ce terrible destin.

Contrairement aux extraterrestres et aux astéroïdes, la Lune n'est pas la source d'inspiration préférée d'Hollywood en matière de menace spatiale. Il faut dire que la perspective d'un impact avec la Terre ne repose pas sur des bases scientifiques très solides. "La première chose que l'on apprend lorsque l'on fait un peu d'astrophysique, c'est que la Lune s'éloigne de la Terre. A partir de là, il n'y a aucune raison de l'imaginer nous tomber un jour dessus", explique Francis Rocard, responsable du programme d'exploration du système solaire au Centre national d'études spatiales (Cnes), joint par RTL.

En réalité, la Lune s'éloigne de la Terre chaque jour un peu plus

D'après la principale théorie en vigueur dans la communauté scientifique, la formation de la Lune serait le fruit d'un gigantesque impact survenu il y a 4,5 milliards d'années entre la Terre et un objet massif, une exoplanète nommée Théia. Depuis, la Terre et son satellite naturel s'éloignent l'un de l'autre à raison de quelques centimètres par an

"La force gravitationnelle entre la Terre et la Lune génère des effets de marée qui se traduisent par un ralentissement progressif de la rotation de la Terre et par un lent éloignement de la Lune", explique Francis Rocard. A ce rythme, il n'est pas prévu que la Lune quitte la gravité terrestre. Les effets de marée diminuant avec la distance,  elles se stabilisera loin de la Terre sans jamais s'en échapper.

À lire aussi

Pour faire sortir la Lune de son orbite, il faudrait un événement extérieur majeur, comme une collision avec un objet suffisamment important pour produire un impact cataclysmique similaire à celui qui a permis la formation de notre satellite il y a 5 milliards d'années. Notre système solaire comporte plusieurs astéroïdes qui rentrent dans ces standards. Mais ils sont surveillés de près par les scientifiques

"Les objets de la taille de Théia, qui a formé la Lune, on les connaît tous car on les repère facilement. A ce stade, aucun ne menace la Lune, ni la Terre. C'est plus compliqué avec les petits géocroiseurs que l'on voit assez peu. Certains passent entre la Lune et la Terre tous les mois. Mais s'ils tombaient sur l'une des planètes, ils feraient trois météorites, pas plus", conclut Francis Rocard.

La rédaction vous recommande
À écouter aussi

L’actualité par la rédaction de RTL dans votre boîte mail.

Grâce à votre compte RTL abonnez-vous à la newsletter RTL info pour suivre toute l'actualité au quotidien

S’abonner à la Newsletter RTL Info

Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires.
Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Signaler un commentaire

En Direct
/