1. Accueil
  2. Actu
  3. Santé
  4. Les infos de 18h - Natalité : pourquoi les Français font de moins en moins d'enfants
2 min de lecture

Les infos de 18h - Natalité : pourquoi les Français font de moins en moins d'enfants

La baisse de la natalité se confirme en France, avec moins 7% au premier semestre. Les raisons sont multiples.

Photo illustration naissance
Photo illustration naissance
Crédit : PHILIPPE HUGUEN / AFP
Les infos de 18h - Natalité : pourquoi les Français font de moins en moins d'enfants
00:14:11
Le journal RTL de 18h du 04 août 2023
00:14:11
Charles Ducrocq - édité par Julien Ricotta
Je m'abonne à la newsletter « Infos »

Après le confinement, de nombreux observateurs s'attendaient à un bond des naissances. Mais il n'en a rien été et le constat est inverse : les Français font de moins en moins de bébés. Il y a eu 22.000 naissances en moins au premier semestre 2023 par rapport au premier semestre 2022, soit une baisse d'environ 7%, selon l'Insee. "Le mois de juin confirme donc la tendance à la baisse des naissances observée ces derniers mois", observe l'institut des statistiques. Les femmes ont par ailleurs leur premier enfant de plus en plus tard : 31 ans aujourd'hui, contre 24 ans il y a un demi-siècle. Les raisons avancées par les Français interrogés par RTL sont multiples, allant de l'écologie à la carrière professionnelle. 

Une remarque revient dans quelques bouches : "Un bébé ? Mais dans quel monde va-t-on le laisser ?" À 39 ans, Bérangère assume n'avoir jamais voulu d'enfant. "Je ne me suis jamais vue maman. Le monde actuel ne m'a pas non plus donné envie, sachant que le futur n'est pas si certain", assure-t-elle. "Cela étonne beaucoup de monde, mais si on fait moins d'enfants n'est-ce pas bien dans un certain sens ?", se demande-t-elle. 

"J'ai envie de profiter tant qu'on est libres"

D'autres Français estiment qu'il n'y a rien d'urgent, comme Marlène et Guillaume, qui ont tous les deux à peine la trentaine. "J'ai envie de finir mes études et de profiter tant qu'on est libres", explique Marlène. "On n'est pas pressés", enchaîne son compagnon. Pour Sarah, 31 ans, avoir un enfant n'est qu'une question d'envie. "Je n'ai pas de blocage par rapport à ça, tant qu'on est prêt. C'est quelque chose qui s'organise et je dois trouver la bonne personne. Je ne peux pas prendre cette responsabilité toute seule", assure-t-elle. 

Au-delà du choix de donner naissance, l'impossibilité d'avoir un bébé pèse aussi sur cette baisse de la natalité. Le taux d'infertilité ne cesse de croitre chez les femmes comme chez les hommes, avec plus de 3 millions de Français concernés. 

À écouter aussi

À lire aussi

Homme tué à Bayonne - L'homme de 46 ans, sauvagement agressé lors des Fêtes de Bayonne, est décédé jeudi après neuf jours de coma artificiel. Les suspects de l'agression mortelle sont toujours recherchés. 

Fronde des policiers - Le ministère de l'Intérieur a haussé le ton vendredi contre le recours par des policiers à des arr