2 min de lecture Sexualité

Sexe : ils nous racontent les fois où ils ont fait l'amour à plusieurs

PODCAST - Dans "Les Français au lit", trois hommes racontent ce qu'ils ont appris d'eux-mêmes en faisant l'amour à plusieurs.

Lito, Daniela et Hernando dans la série "Sense8"
Lito, Daniela et Hernando dans la série "Sense8" Crédit : Netflix
Marie Zafimehy
Marie Zafimehy

Laurent, Jean-Charles et Andrew ont tous déjà fait l'amour à plusieurs. Dans le septième épisode du podcast Les Français au lit, ces trois hommes âgés de 57, 36 et 25 ans expliquent comment ils ont vécu cette expérience et ce qu'elle leur a apporté.

"Un jour on s'était retrouvé avec un ami à moi et une femme avec laquelle on avait tous les deux eu une relation, et on a fait l'amour tous les trois", raconte Laurent. "C'était joyeux, et on rigolait, y avait de la complicité et du coup du plaisir, du plaisir sexuel comme si j'étais tout seul ou avec un partenaire, c'était intellectuellement jouissif". À 20 ans, il a pris cette expérience comme une opportunité de "découverte".

Jean-Charles, lui n'était pas très à l'aise la première fois qu'il a fait l'amour avec deux femmes. "Ce n'était pas un souvenir de dingue, se remémore-t-il, mais bon j'avais quand même dans la tête de me dire que c'était le fantasme de beaucoup de garçons et le fait de l'avoir vécu déjà c'est pas mal." Depuis, il a renouvelé l'expérience deux fois et celle qu'il a préférée est celle où il a fait l'amour avec un homme et une femme. "J'aime bien cette idée dans un jeu 'd'élever' la femme à un rang supérieur", explique-t-il.

Et les clubs libertins ?

Aujourd'hui, Jean-Charles se laisse aller à la spontanéité et ne planifie plus autant qu'avant ces relations sexuelles à plusieurs. Mais il sait une chose : il ne souhaite pas aller en club libertin. "Il y a une rupture de l'intimé quand même, trois-quatre personnes et on s'arrête là", résume-t-il en précisant qu'il s'agit seulement de son opinion et que ce n'est pas un "jugement".

À lire aussi
28% des Français décrivent leur moral comme "mauvais" avec ce nouveau confinement. moral des Français
Confinement : 38% des Français souffrent de troubles du sommeil

Pareil pour Laurent qui lui s'est déjà rendu dans un club libertin, mais en est sorti peu convaincu. "La sexualité que j'ai observée là-bas - parce que j'étais aussi au cinéma - je l'ai trouvée assez restreinte, explique-t-il. C'est une sexualité encore très génitale et où l'homme fait encore beaucoup sur la femme. Ce n'est pas la sexualité que j'ai envie de montrer ni de prôner." Lui s'adonne au tantra, une philosophie qui conduit ses adeptes à se détacher des injonctions de la société, notamment en termes de sexualité.

Andrew, 25 ans, garde lui, un bon souvenir de son expérience dans un cruising bar - "un peu comme les clubs libertins en milieu hétéro en moins classe". C'est là qu'il s'est retrouvé avec son copain à faire l'amour avec plusieurs hommes. "Ça avait toujours été un peu un fantasme dans ma vie de sortir avec quelqu'un avec qui il n'y aurait pas de problème de jalousie à ce niveau-là, analyse-t-il aujourd'hui. Puis en même temps ça m'a fait comprendre que dans mes relations futures ça fera partie des délires que mon mec devra accepter dans notre vie sexuelle."

La rédaction vous recommande
Lire la suite
Sexualité Sexe Sexo
Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires. Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Connectez-vous Inscrivez-vous

500 caractères restants

fermer
Signaler un abus
Signaler le commentaire suivant comme abusif
500 caractères restants