2 min de lecture Christophe Castaner

Violences policières : Castaner "a installé un énorme malaise" dans la police, dit Bost

ÉDITO - Les relations sont devenues très compliquées entre Christophe Castaner et sa police. Son rappel à l'ordre de lundi 8 juin contre le racisme et l'arrêt d'une technique d'arrestation, l'étranglement, a fait réagir.

Micro générique Switch 245x300 L'Edito Politique Olivier Bost iTunes RSS
>
Violences policières : Castaner "a installé un énorme malaise" dans la police, dit Bost Crédit Média : RTL | Date :
La page de l'émission
L'Edito Politique - Olivier Bost
Olivier Bost
édité par Venantia Petillault

Christophe Castaner a fait une grosse erreur. Il a changé une doctrine d'arrestation sans en discuter et sans prévenir personne et il a parlé de "soupçon avéré de racisme". Le ministre a installé un énorme malaise dans les rangs qui enfle chaque jour. Les policiers ont le sentiment d'avoir été lâchés par leur ministre. 

À tel point qu'une rencontre organisée par Édouard Philippe avec les syndicats n'a pas suffit à ramener un peu de sérénité. Partout, des policiers déposent au sol des menottes, leur syndicat très puissant les appelle à cesser les interpellations. Ces images sont dévastatrices. La police a besoin de deux choses : un soutien de ses supérieurs à tous les étages et une attente, un respect de la part de la population.

Christophe Castaner a fait une erreur sur injonction d'Emmanuel Macron car il ne s'est pas contenté de rappeler à la police ses obligations républicaines, de dénoncer le racisme qui mine ses rangs, il les a symboliquement désarmés. Il a réagi à des craintes et des peurs de l'exécutif. Le début d'un mouvement de jeunesse fait craindre le pire mais aussi la crainte d'une police qui lâcherait le pouvoir. 

"Le duo Castaner-Nunez ne fonctionne pas"

Il faut donc composer avec des syndicats très puissants et qui poussent leurs pions à chaque occasion. Cet équilibre précaire tient aussi à l'image que Castaner renvoie. En revanche, le duo Castaner-Nunez ne fonctionne pas : on pourrait penser qu'il y a le politique, Christophe Castaner et l'expertise technique, Laurent Nunez mais en fait le secrétaire d'État est aussi politique, manœuvrier et pas très solidaire. 

À lire aussi
Aurore Bergé sur le perron de l'Élysée, le 17 octobre 2017 La République En Marche
Après Castaner et de Rugy, Bergé candidate à la présidence du groupe LaREM à l'Assemblée

La Place Beauvau ne peut pas être dirigée par deux personnes. Laurent Nunez est un très bon secrétaire d'État mais qui confie souvent tout le mal qu'il pense de son chef. Ce mercredi il a encore déclaré : "Nous ne laisserons pas passer la stigmatisation de la police et les attaques visées contre la police. Croyez bien, vu mon engagement, que j'y veillerai personnellement". Les oreilles de Christophe Castaner ont donc dû siffler mais il n'y a pas que les manifestations en ce moment, il y a aussi un remaniement qui se rapproche.

La rédaction vous recommande
Lire la suite
Christophe Castaner Violences Police
Restez informé
Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires. Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Connectez-vous Inscrivez-vous

500 caractères restants

fermer
Signaler un abus
Signaler le commentaire suivant comme abusif
500 caractères restants