1 min de lecture Vaccin

VIDÉO - Quand David Rachline fait un raccourci entre immigration et épidémies

Le sénateur frontiste s’est mis le palais du Luxembourg à dos en tentant de justifier son opposition au vaccin obligatoire.

David Rachline, directeur de campagne de Marine Le Pen
David Rachline, directeur de campagne de Marine Le Pen Crédit : FRANCK PENNANT / AFP
Geoffroy Lang
Geoffroy Lang

Contrairement au palais Bourbon, il est bien rare d’entendre une rumeur scandalisée parcourir le Sénat. Le sénateur David Rachline a pourtant réussi à provoquer l’indignation de ses comparses en avançant une argumentation plus que hasardeuse pour étayer son opposition à la vaccination obligatoire. Sous les yeux d’Édouard Philippe, le sénateur frontiste du Var a tenu à manifester son désaccord avec la volonté du gouvernement de rendre obligatoire onze vaccins, contre trois actuellement.

Après avoir dénoncé les manœuvres de lobbies "qui se frottent les mains, notamment l'industrie pharmaceutique", David Rachline a apporté une explication assez peu scientifique sur le retour de certaines maladies en France : "Vous êtes-vous demandé pourquoi les maladies disparues de notre sol depuis longtemps refaisaient surface? Il faut avoir le courage de dire que l'immigration massive dans ce domaine est la meilleure piste de réponse".

Des études scientifiques qui vont dans le sens contraire

Les thèses avancées par l’ex-porte-parole de Marine Le Pen durant l’élection présidentielle sont loin d’être indiscutable. Au contraire, c’est justement la baisse de la barrière vaccinale qui est souvent pointée du doigt pour expliquer la résurgence de certaines maladies en France. Comme le relève le Huffington Post, l'Institut national de prévention et d'éducation pour la santé pointait par exemple "un niveau insuffisant et hétérogène de la couverture vaccinale" pour expliquer la multiplication récente des cas de rougeole en France.

À lire aussi
Un chat noir animaux
Un vaccin contre l'allergie aux poils de chats bientôt disponible

Concernant la tuberculose, accusée d’être revenue avec des populations de migrants originaires d’Afrique, Le Monde rappelait que cette maladie pulmonaire n’a jamais totalement disparu en France. "Elle n’a jamais complètement disparu, mais la tendance est à la baisse année après année. On est passé de 5 578 cas en 2004 à 4 827 cas en 2014", expliquait Jean-Paul Guthmann, épidémiologiste interrogé par Le Monde. Depuis le XIXe siècle, l'extrême-droite a coutume de faire le rapprochement entre les flux migratoires et la menace d'épidémies venues de l'étranger.

La rédaction vous recommande
Lire la suite
Vaccin Épidémie Tuberculose
Restez informé
Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires. Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Connectez-vous Inscrivez-vous

500 caractères restants

fermer
Signaler un abus
Signaler le commentaire suivant comme abusif
500 caractères restants
article
7789235834
VIDÉO - Quand David Rachline fait un raccourci entre immigration et épidémies
VIDÉO - Quand David Rachline fait un raccourci entre immigration et épidémies
Le sénateur frontiste s’est mis le palais du Luxembourg à dos en tentant de justifier son opposition au vaccin obligatoire.
https://www.rtl.fr/actu/politique/video-quand-david-rachline-fait-un-raccourci-entre-immigration-et-epidemies-7789235834
2017-07-06 11:14:33
https://cdn-media.rtl.fr/cache/CBK3B-WsRWz5lqnKJOYC1w/330v220-2/online/image/2016/0919/7784919873_david-rachline-directeur-de-campagne-de-marine-le-pen.jpg