1. Accueil
  2. Actu
  3. Politique
  4. Var : Emmanuel Macron caricaturé en Maréchal Pétain
1 min de lecture

Var : Emmanuel Macron caricaturé en Maréchal Pétain

VU DANS LA PRESSE - Emmanuel Macron a été victime d'une caricature en Maréchal Pétain dans le Var. Son auteur avait déjà été épinglé à la fin du mois de juillet pour avoir grimé le président de la République en Hitler.

Emmanuel Macron a été caricaturé en Maréchal Pétain dans le Var
Emmanuel Macron a été caricaturé en Maréchal Pétain dans le Var
Crédit : Capture écran twitter
Romain Giraud & AFP

Après avoir été grimé en Hitler à la fin du mois de juillet, Emmanuel Macron a été victime d'une nouvelle caricature, par le même auteur. Le chef d'État est comparé au maréchal Pétain dans une nouvelle affiche, aperçue dans le Var ce jeudi 12 août, comme l'a dévoilé La Dépêche.


Les deux hommes sont présentés en tenue militaire devant un QR code, qui fait référence au passe sanitaire. Le message témoigne de l'opposition de l'auteur au dispositif : "il n'y a qu'un pass à franchir". 

L'affiche a été immédiatement condamnée par le préfet du Var, qui a dénoncé "d'odieux amalgames auxquels se livre une nouvelle fois" cet affichiste, "trop connu localement". "(Les affiches) sont une insulte à l'histoire et à la mémoire des victimes de cette période tragique, à un moment où nous devrions tous nous rassembler pour conjuguer nos efforts afin d'endiguer la 4e vague épidémique, poursuit le préfet, interrogé par La Dépêche. Protéger la santé de nos concitoyens et éviter à notre pays de mettre à l'arrêt des pans entiers de son économie.

L'affichiste, un habitué des campagnes polémiques

En placardant cette nouvelle affiche, l'auteur de la caricature a voulu dénoncer les contraintes vaccinales pour lutter contre le coronavirus. L'homme, nommé Michel-Ange Flori, n'en est pas à son premier coup d'essai.

À lire aussi

Le 28 juillet dernier, Emmanuel Macron avait déposé plainte contre l'affichiste varois après avoir été représenté en Adolf Hitler à Toulon et dans son agglomération. Une enquête avait été ouverte pour "injure publique" par le parquet de Toulon le mardi 20 juillet. Le 3 août dernier, il avait de nouveau caricaturé le chef de l'Etat, cette fois-ci en "monarque" avec une coiffe grise ressemblant à celle que portait Louis XV sous l'Ancien Régime. L'inscription "Macron 1er", suivi de "ceci n'est pas un montage", accompagnait la caricature.

La rédaction vous recommande

Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires.
Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Signaler un commentaire

En Direct
/