1. Accueil
  2. Actu
  3. Politique
  4. Valérie Pécresse raconte avoir été agressée sexuellement quand elle avait 20 ans
2 min de lecture

Valérie Pécresse raconte avoir été agressée sexuellement quand elle avait 20 ans

VIDÉOS - "J'ai mis du temps à en parler". La candidate à l'élection présidentielle est revenue sur cette attaque survenue lorsqu'elle était étudiante.

Valérie Pécresse, le 22 février 2022
Valérie Pécresse, le 22 février 2022
Crédit : AFP
Aymeric Parthonnaud
Aymeric Parthonnaud

"J'ai fait la bêtise que font beaucoup de jeunes femmes naïves, candides, qui croient que l'humanité est bonne". Valérie Pécresse, candidate de la droite à l'élection présidentielle,  s'est confiée, le 23 février 2022 sur le plateau de BFMTV, sur l'agression sexuelle dont elle a été la victime alors qu'elle rentrait chez elle lorsqu'elle avait 20 ans. "J'étais dans un immeuble, j'ai fait le code et j'ai laissé rentrer derrière moi un jeune homme, a-t-elle expliqué avec émotion face à Bruce Toussaint. Il n'y avait pas d'ascenseur dans cet immeuble, donc j'ai monté les escaliers, et il m'a sauté dessus dans l'escalier".

"J'ai hurlé, continue-t-elle et heureusement c'était un vieil immeuble et quelqu'un qui a entendu que je hurlais derrière la porte, est sorti précipitamment de son appartement. Donc, il ne s'est rien passé... Enfin suffisamment pour que je sois sous le choc mais pas suffisamment pour que ce soit vraiment indélébile".

"Ça a été un choc et je pense que toutes les femmes qui m'écoutent me comprennent. Ça a été un choc parce que ça a été la fin de la naïveté. Ça a été la fin de 'on se promène dans la rue et on se sent en sécurité'. Je sais ce que c'est que de se dire qu'on ne peut pas se promener en jupe dans la rue... Parce que j'étais à l'époque en jupe courte, j'avais 20 ans. Je sais maintenant qu'on ne doit pas laisser rentrer quelqu'un dans un immeuble, qu'on doit se méfier, que l'univers n'est pas peuplé de gens bons", analyse-t-elle.

Ces confidences n'étaient pas prévues au programme a souligné Valérie Pécresse dans une interview après cet entretien. "Je n'avais pas prévu d'en parler. J'ai mis du temps à en parler. Quand on est agressée, c'est un phénomène assez classique, on veut immédiatement tourner la page, ne plus y penser", justifie-t-elle. 

À lire aussi

La candidate a simplement formulé qu'elle regrettait de ne pas être allée porter plainte au commissariat. "Il y avait une forme de culpabilité, c'était un mécanisme d'autodéfense. Je me suis dit 'je ne vais pas aller voir la police'. (...) Rétrospectivement, je me suis dit 'peut-être qu'il a recommencé'". Valérie Pécresse a profité ce récit pour appeler les autres victimes à ne pas hésiter à porter plainte contre leurs agresseurs. 

La rédaction vous recommande

L’actualité par la rédaction de RTL dans votre boîte mail.

Grâce à votre compte RTL abonnez-vous à la newsletter RTL info pour suivre toute l'actualité au quotidien

S’abonner à la Newsletter RTL Info

Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires.
Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Signaler un commentaire

En Direct
/

Bienvenue sur RTL

Ne manquez rien de l'actualité en activant les notifications sur votre navigateur

Cliquez sur “Autoriser” pour poursuivre votre navigation en recevant des notifications. Vous recevrez ponctuellement sous forme de notifciation des actualités RTL. Pour vous désabonner, modifier vos préférences, rendez-vous à tout moment dans le centre de notification de votre équipement.