2 min de lecture Présidentielle 2017

Tanguy Pastureau : Macron, le président cool de la win

Il prend des selfies avec son équipe, reste tout le temps cool et ne peut même pas comprendre qu'on puisse dormir : Emmanuel Macron, c'est le winner ultime, un yuppie des années 80 qui aurait su s'adapter, le personnage d'un roman de Bret Easton Ellis en plus équilibré. Aujourd'hui, Hollande lui passe ses pouvoirs, dont il n'a rien fait.

Tanguy Pastureau Tanguy Pastureau Tanguy Pastureau
>
Tanguy Pastureau : Macron, le président cool de la win Crédit Média : Tanguy Pastureau | Date : La page de l'émission
Tanguy Pastureau
Tanguy Pastureau Journaliste RTL

Ça y est, nous y sommes, c’est la passation de pouvoirs. Et on s’en fiche, d’avoir zigouillé Louis XVI en 1793, parce que 220 ans après, on a toujours nos rois, la différence, c’est qu’on les élit. Ce jour, Macron, le roi de la com' et du selfie, va retrouver Hollande, le roi fainéant, à l’Élysée. Celui-ci, dans un dernier bâillement, va confier à son mini-moi le code nucléaire, 6969, car il l’a changé pour la dernière fois au moment au début de sa relation avec Julie Gayet, aujourd’hui ce serait 4 fois 0. 

10h30, Macron, resté sur le perron de l’Élysée avec Brigitte, va voir partir Hollande, tel le gérant d’une maison d’hôte qui regarde se tailler le client qui lui a ruiné le buffet de chouquettes. Il va dire à Brigitte "Je suis heureux", elle va répondre "Ouais, bah va pas te gaver de Kit Kat pour autant, je te surveille".

Hollande va passer rue de Solférino, au siège du PS, pour un dernier discours, il va parler de ses succès, en une minute, puis de ses échecs, en 4h40. Puis il remettra les clés à Stéphane Plaza, chargé de liquider le bâtiment à la découpe en 120 studettes, lequel retirera les posters de Léon Blum et Jaurès en criant "Trop nul, la déco, allez zou, home staging, on met du Ikea".
 
10h35, Macron enfilera le grand collier de la Légion d’honneur, une grosse chaîne en or, la République c’est nul, arrive un beau mec, et trois quarts d'heure d’heure plus tard c’est Camping 3, si en plus Brigitte met une gourmette, on aura Patrick Chirac et Laurette Pic, la femme de Jacky.

À lire aussi
Marine Le Pen et Emmanuel Macron le 21 novembre 2017 à l'Élysée société
"Le deuxième tour de 2017, ce n'est pas un accident", assure Jérôme Fourquet

11h30, une Marseillaise va retentir dans le jardin de l’Élysée, il fera beau puisque Hollande est parti, donc la mousson va le suivre, dans un mois, Tulle, c’est Venise. Puis 21 coups de canon seront tirés aux Invalides, un par année que Macron a passé en tant que personne majeure, si Juppé avait été élu, on en tirait 100. Ensuite, Emmanuel Macron va remonter les Champs-Élysées en voiture...

La rédaction vous recommande
Lire la suite
Présidentielle 2017 Emmanuel Macron François Hollande
Restez informé
Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires. Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Connectez-vous Inscrivez-vous

500 caractères restants

fermer
Signaler un abus
Signaler le commentaire suivant comme abusif
500 caractères restants
article
7788527205
Tanguy Pastureau : Macron, le président cool de la win
Tanguy Pastureau : Macron, le président cool de la win
Il prend des selfies avec son équipe, reste tout le temps cool et ne peut même pas comprendre qu'on puisse dormir : Emmanuel Macron, c'est le winner ultime, un yuppie des années 80 qui aurait su s'adapter, le personnage d'un roman de Bret Easton Ellis en plus équilibré. Aujourd'hui, Hollande lui passe ses pouvoirs, dont il n'a rien fait.
https://www.rtl.fr/actu/politique/tanguy-pastureau-macron-le-president-cool-de-la-win-7788527205
2017-05-14 08:50:00
https://cdn-media.rtl.fr/cache/mLS-m3wUo4acRngA9klvVA/330v220-2/online/image/2014/0808/7773642333_tanguy-pastureau.jpg