1 min de lecture SNCF

"Sur la SNCF et NDDL, l'opinion est plutôt du côté de Macron", dit Duhamel

ÉDITO - Alain Duhamel souligne que si beaucoup réclament une intervention médiatique du chef de l'État, celui-ci sait que sur les principaux dossiers, il peut s'appuyer sur un soutien plutôt important de l'opinion.

La Semaine Politique - Duhamel La semaine politique d'Alain Duhamel Alain Duhamel iTunes RSS
>
"Sur la SNCF et NDDL, l'opinion est plutôt du côté de Macron", dit Duhamel Crédit Image : AFP / Étienne Laurent | Crédit Média : RTLnet | Date :
La page de l'émission
La Semaine Politique - Duhamel
Alain Duhamel Journaliste RTL

Contre-offensive médiatique d'Emmanuel Macron. S'il choisit d'intervenir maintenant, c'est d'abord parce qu'il y a une demande d'explication présidentielle. Ça fait longtemps qu'il n'a pas parlé. Il parle moins que ses deux prédécesseurs, donc il y avait une demande. Et puis, il y a une fenêtre qui s'ouvre pour une contre-offensive médiatique qui, en ce moment, n'est pas inutile. Il y a une fenêtre qui s'ouvre parce que sur les deux principaux dossiers, Notre-Dame-des-Landes et la SNCF, on change de phase cette semaine.

Concernant la SNCF, il y a le projet de loi qui commence à être discuté à l'Assemblée nationale, donc on passe des syndicats au politique. Et il y a l'évacuation qui commence concernant les zadistes. 

La deuxième chose, c'est que l'on voyait les dirigeants syndicaux et les leaders de l'opposition de plus en plus demander cette intervention présentielle. Et la troisième chose, c'est que sur les deux principaux dossiers, l'opinion est plutôt de son côté : en ce qui concerne la SNCF et l'évacuation des zadistes. 

La rédaction vous recommande
Lire la suite
SNCF Notre-Dame-des-Landes Société
Restez informé
Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires. Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Connectez-vous Inscrivez-vous

500 caractères restants

fermer
Signaler un abus
Signaler le commentaire suivant comme abusif
500 caractères restants