Fil info
1 min de lecture

"Stylos rouges" : la réponse de Blanquer sur le pouvoir d'achat des professeurs

INVITÉ RTL - Les professeurs en colère contre l'Éducation nationale se regroupent sous le collectif des "stylos rouges". "Je vais mettre en place un observatoire de la rémunération des professeurs", répond le ministre de l'Éducation.

Jean-Michel Blanquer au "Grand Jury" Crédit : TL /FREDERIC BUKAJLO / SIPA PRESS
Benjamin Sportouch & Marie-Pierre Haddad

À regarder

Le mouvement des "stylos rouges" va-t-il prendre de l'ampleur ? C'est la grande question qui agite le ministère de l'Éducation nationale. Sur le modèle des "gilets jaunes", des professeurs en colère ont décidé d'interpeller Jean-Michel Blanquer sur leurs conditions de travail mais aussi sur la baisse de leur pouvoir d'achat. 
Invité lors du Grand Jury RTL, Le Figaro, LCIJean-Michel Blanquer a tenu à apaiser la situation. "J'ai la plus grande écoute et la plus grande estime pour les enseignants de France et ils le savent. Je pense que c'est même ma marque de fabrique depuis que je suis arrivé". 

Le ministre de l'Éducation et de la Jeunesse ajoute : "J'aime les professeurs, j'en suis un. Je pense que la France entière doit aimer ses professeurs. On a besoin de leur montrer de la considération (...) Personne ne doit douter de ma détermination sur ce point. C'est ma conviction profonde et les professeurs le savent".

Un observatoire de la rémunération des professeurs

Sur le point précis du pouvoir d'achat, les "stylos rouges" demandent le dégel du point d'indice. "Je suis d'accord avec le point de départ des 'stylos rouges'. Je sais que l'on a un problème de pouvoir d'achat des professeurs", reconnaît le ministre qui précise toutefois que "le point d'indice n'est pas l'alpha et l’oméga du pouvoir d'achat mais aussi la vitesse et la nature de l’avancement".

Il faut aussi "s’intéresser aux conditions pratiques des professeurs. La prime d'activité pour un professeur jeune, peut concerner un certain nombre d'entre eux (...) Je vais mettre en place un observatoire de la rémunération des professeurs qui permettra d'avoir des idées claires sur tout cela. Il sera en place dès le début de cette année", annonce le ministre de l'Éducation.

Selon Jean-Michel Blanquer, "on a besoin de syndicats forts et constructifs. Mais je suis prêt à discuter (avec les stylos rouges ndlr) (...) L'écoute est complète".

La rédaction vous recommande
éducation nationale Jean-Michel Blanquer vidéo