2 min de lecture Présidentielle 2017

Sonia Rolland : le message anti-Front national de l'ex-Miss France

La maman de 36 ans publie un message sur Facebook dans lequel elle revient sur les problèmes que des sympathisants FN lui auraient causés durant son règne en l'an 2000.

Sonia Rolland va réaliser un film sur une Miss France métisse
Sonia Rolland va réaliser un film sur une Miss France métisse Crédit : AFP
Benjamin Pierret
Benjamin Pierret

Alors que le second tour de l'élection présidentielle approche et que la campagne d'entre-deux tours est menée tambour battant par les deux candidats, les voix de personnalités se font de plus en plus entendre pour contrer le Front national. Certains chantent, comme Damien Saez, d’autres aboient, comme l'artiste Olivier de Sagazan, d'autres encore choisissent la virulence numérique en s'attaquant à l'alliance de Marine Le Pen et Dupont-Aignan, comme Benjamin Biolay, Mathieu Kassovitz et Gilles Lellouche. Tandis que l'écart entre la candidate Front national et Emmanuel Macron semble se resserrer, Sonia Rolland a décidé de prendre part à cette campagne anti-Front national

Dans un billet publié le 30 avril sur sa page Facebook, la Miss France 2000 est revenue sur son sacre, le 11 décembre 1999 et sur les difficiles semaines qui l'ont suivi. La maman de 36 ans originaire du Rwanda affirme avoir reçu "plus de 2.000 lettres d'insultes et de menaces de mort venant des partisans du FN" : "Pour eux, 'Je ne représentais pas la France'".

Si elle a préféré taire ces incidents à l'époque, par refus d'"offrir une tribune à cette minorité de haineux", elle révèle aujourd'hui les nombreuses attaques dont elle affirme avoir été victime : "On a rayé/inscrit sur ma voiture 'sale négresse', sur mon paillasson je retrouvais de la merde de chien ainsi que sur la poignée de porte de mon appartement... Dans des lettres m'étant adressées, les auteurs prenaient le temps d'y mettre de la merde en inscrivant "voilà ce que je vois quand je te vois à la télé... retourne dans ton pays."

Un appel à contrer le "FHaine"

L'ancienne Miss France évoque également l'élection présidentielle de 2002, durant laquelle Jacques Chirac et Jean-Marie Le Pen se sont affrontés au second tour : "Comme des millions de gens je suis descendue dans la rue crier mon barrage au FHaine." Et de souligner le contraste entre la mobilisation de cette année-là et celle de 2017 : "Le visage paraît plus sympathique, la communication plus soignée, le sourire accompagne les promesses de campagne plus sociales, en nous faisant croire qu'elle sera LA voix "du peuple" (mon père ouvrier doit se retourner dans sa tombe) mais nous savons tous que le fond, les idéaux du FN et de ses partisans sont toujours aussi nauséabonds & empreints d'un sentiments de pouvoir parce qu'ils seraient plus nombreux qu'avant..."

Le patriotisme n'est pas la chasse gardée du FN

Sonia Rolland
Partager la citation
À lire aussi
François Fillon et son épouse Penelope en mars 2017 justice
Les infos de 7h30 - Après un faux départ, le procès des époux Fillon s'ouvre ce mercredi

"On a tendance à en rire, mais moi je n'ai pas envie de rire, affirme Sonia Rolland, car parmi eux il y a ceux qui subissent. Ces ouvriers, ces artisans, ces agriculteurs... ce 'peuple' en colère, hélas tenté.. Mais c'est aussi 'un peuple' des HLM dans lesquels j'ai grandi à Cluny, qui n'a pas hésité à se côtiser (5000 Francs) pour m'envoyer à Miss France. Le patriotisme n'est pas chasse gardée du FN." Alors, pour le 7 mai, son choix est fait :  "J'irai voter contre Marine Le Pen parce que j'aime mon pays"

La rédaction vous recommande
Lire la suite
Présidentielle 2017 Miss France Médias
Restez informé
Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires. Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Connectez-vous Inscrivez-vous

500 caractères restants

fermer
Signaler un abus
Signaler le commentaire suivant comme abusif
500 caractères restants