2 min de lecture Les Républicains

SNCF : "Je pense que les cheminots se trompent", estime Bruno Retailleau sur RTL

INVITÉ RTL - Le président du groupe Les Républicains au Sénat dit son attachement aux cheminots mais estime que ces derniers "se trompent en voulant s'accrocher à un statu quo".

Micro RTL générique L'invité de RTL Alba Ventura iTunes RSS
>
SNCF : "Je pense que les cheminots se trompent", estime Bruno Retailleau sur RTL Crédit Image : Camille Kaelblen / RTLnet | Crédit Média : RTLnet | Date :
La page de l'émission
Clémence Bauduin
Clémence Bauduin
Journaliste

Les députés ont donné ce mardi 3 avril, en commission, leur feu vert à une série d'amendements promis par le gouvernement sur l'ouverture à la concurrence de la SNCF, dans le cadre du projet de loi sur le pacte ferroviaire. Bruno Retailleau y est favorable mais émet quelques réserves. "Cette réforme est nécessaire, simplement le rôle de l’opposition est de voir s’il s’agit bien d’une vraie réforme", dit-il ce mercredi 4 avril au micro de RTL.

"La seule stratégie qu’il faut tenir lorsque l’on veut réformer le pays, c’est l’intérêt supérieur du pays. Je pense que la réforme de la SNCF est absolument évidente, affirme Bruno Retailleau. Je la soutiens", fait-il savoir, tandis que certains dans son camp la critiquent et minimisent les efforts du gouvernement.

"Il faut la soutenir parce qu’encore une fois on a une dégradation de la qualité du service. Ce n’est pas dû aux cheminots, c’est un système qui est en train de s’essouffler", argue Bruno Retailleau.

Une méfiance à l'égard de la fièvre réformatrice

Pour Bruno Retailleau, les cheminots ne sont pas à considérer comme de grands privilégiés. "Je ne pense pas que leurs salaires soient des salaires de privilégiés, affirme-t-il, considérant toutefois que "l’emploi à vie est, par rapport à d’autres catégories de population, un énorme avantage".

À lire aussi
Stéphane Sieczkowski-Samier était l'un des plus jeunes maires de France maires
Pas-de-Calais : le maire d'Hesdin, visé par plusieurs enquêtes, a été révoqué

"Qu'il faille une évolution, y compris sur le statut, c'est naturel. Ils ne peuvent plus bénéficier de ce statut (...), estime Bruno Retailleau. Je sais, pour en avoir rencontrés, (que les cheminots) ont un vrai attachement à leur métier. Ils ont un esprit maison (...) je pense qu'ils se trompent en voulant s'accrocher à un statu quo, mais je ne leur jette pas la pierre quand il s'agit du lien qui les unit à une entreprise qu'ils aiment beaucoup."

Favorable oui, mais méfiant à l'égard des perspectives réformatrices du chef de l'État. "Souvent avec Emmanuel Macron, on touche à beaucoup de réformes, mais un petit peu, sans aller au bout. Moi je veux la soutenir cette réforme, mais il faut être objectif. (…) Il faut faire une vraie réforme. On ne va pas quand même pas embêter les usagers pour trop peu de chose."

La rédaction vous recommande
Lire la suite
Les Républicains Sénat Grève SNCF
Restez informé
Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires. Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Connectez-vous Inscrivez-vous

500 caractères restants

fermer
Signaler un abus
Signaler le commentaire suivant comme abusif
500 caractères restants
article
7792886646
SNCF : "Je pense que les cheminots se trompent", estime Bruno Retailleau sur RTL
SNCF : "Je pense que les cheminots se trompent", estime Bruno Retailleau sur RTL
INVITÉ RTL - Le président du groupe Les Républicains au Sénat dit son attachement aux cheminots mais estime que ces derniers "se trompent en voulant s'accrocher à un statu quo".
https://www.rtl.fr/actu/politique/sncf-je-pense-que-les-cheminots-se-trompent-estime-bruno-retailleau-7792886646
2018-04-04 08:44:00
https://cdn-media.rtl.fr/cache/ut4cJhDV9wLCsawispE0LA/330v220-2/online/image/2018/0404/7792886694_bruno-retailleau-invite-de-rtl-le-4-avril-2018.jpg