2 min de lecture Polémique

Ségolène Royal : que lui est-il reproché ?

ÉCLAIRAGE - Sous le feu des critiques des membres du gouvernement, l'ambassadrice des pôles attire également l'attention du Parquet national financier.

Ségolène Royal, le 2 décembre 2017
Ségolène Royal, le 2 décembre 2017 Crédit : Jacques Witt/SIPA
Jérémy Billault et AFP

"La diplomatie c'est une mission, la politique en est une autre". Ainsi le Premier ministre s'est-il adressé ce 15 janvier à Ségolène Royal, ambassadrice des pôles dans la tourmente.

Critiquée d'un côté par le gouvernement pour ses prises de position récurrentes et à charge, l'ex-ministre de l'Écologie fait également l'objet d'une enquête préliminaire du Parquet national financier qui s'interroge sur son usage des moyens mis à sa disposition dans le cadre de ses fonctions. 

Ambassadrice en charge des négociations arctiques et antarctiques depuis 2017Ségolène Royal a récemment multiplié les prises de parole publiques, le plus souvent à grands coups de phrases choc à l'encontre de la politique du chef de l'État et du gouvernement.

 Après avoir estimé que les Français souffrent d'un "sentiment d'abandon absolument réel" au mois de novembre, elle avait également vivement critiqué la réforme des retraites sur Franceinfo, dénonçant "un gouvernement arc-bouté pour des raisons d’ego sur les annonces qu’il a faites" et "beaucoup plus borné que l'ensemble des autres partenaires".

Devoir de réserve

À lire aussi
Donald Trump. lors d'un meeting à Tulsa. racisme
Etats-Unis : Trump partage une vidéo d'un de ses fans criant "white power"

Or, dans le cadre de sa fonction d'ambassadrice des pôles, Ségolène Royal est tenue à une certaine réserve vis-à-vis du gouvernement qui lui confère sa mission. C'est en tout cas ce qu'estiment plusieurs membres de l'exécutif ainsi que la lettre des deux secrétaires généraux du Quai d'Orsay publiée par Ségolène Royal sur son compte Facebook

"Il est envisagé de mettre fin à vos fonctions au regard de vos récentes prises de parole publiques, peut-on lire, qui mettent en cause la politique du gouvernement à la mise en œuvre de laquelle, en votre qualité d'ambassadrice (...) vous êtes étroitement associée." 

"Nous avons demandé à Mme Royal quelle était sa position sur cette nécessaire obligation de réserve et le respect qu'elle doit à cette obligation de réserve. Elle fera sans doute valoir ses observations et nous aurons l'occasion de prendre une décision, après avoir lu et réfléchi à ses observations", tempère Édouard Philippe. Selon France Inter, le licenciement de Ségolène Royal sera officialisé le 24 janvier prochain

Absentéisme et tournée de promotion

Dans le même temps, de nombreuses questions sont soulevées sur la manière dont Ségolène Royal occupe ses fonctions d'ambassadrice des pôles. C'est d'abord l'émission Quotidien qui, en octobre, pointe du doigt les absences de l'ambassadrice à de nombreuses réunions, suivie en novembre par deux enquêtes de Franceinfo et du Point portant sur les différentes actions de l'ex-ministre.

On peut y lire les propos plein de colère de la maire de Saint-Pierre, à Saint-Pierre-et-Miquelon qui, dans une lettre adressée au chef de l'État s'indigne : "Nos fleurons internationaux, pourtant technologiquement avancés, perdent du terrain diplomatiquement, ce qui se répercute au niveau commercial, écrit-elle. Notre ambassadeur chargé des négociations arctiques et antarctiques ne peut plus être un rôle semi-honorifique : il devrait être occupé par un véritable expert à temps plein."

Franceinfo révèle notamment les missions des collaborateurs attribués par le quai d'Orsay à Ségolène Royal, parfois en déplacement en province à l'occasion de dédicaces de son livre, ou au Sénégal pour la fondation "Désir d'avenir pour la planète". Selon la cellule d'investigation de Radio France, Ségolène Royal a bénéficié d'une enveloppe de 100.000 euros de frais de mission, ce qui représente trois fois la somme allouée à Michel Rocard, son prédécesseur.

La rédaction vous recommande
Lire la suite
Polémique Politique Ségolène ROYAL
Restez informé
Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires. Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Connectez-vous Inscrivez-vous

500 caractères restants

fermer
Signaler un abus
Signaler le commentaire suivant comme abusif
500 caractères restants