3 min de lecture Ségolène royal

Ségolène Royal : "Quand elle tape, elle sait viser là où ça fait mal", selon Olivier Bost

ÉDITO - Retour sur la fin anticipée de la mission d’ambassadrice des pôles de Ségolène Royal. Le gouvernement justifie ce limogeage à cause de ses nombreuses critiques. Mais redonner sa liberté de parole à Ségolène Royal est-ce vraiment le bon calcul pour Emmanuel Macron ?

L'Edito Politique - Olivier Bost L'Edito politique Olivier Bost iTunes RSS
>
Ségolène Royal : "Quand elle tape, elle sait viser là où ça fait mal", selon Olivier Bost Crédit Image : JACQUES DEMARTHON / AFP | Crédit Média : RTL | Date :
La page de l'émission
L'Edito Politique - Olivier Bost
Olivier Bost
édité par Marie-Pierre Haddad

Du pôle Nord à Pôle Emploi ? Voilà le sort de Ségolène Royal pour avoir critiqué le gouvernement. Elle va être démise de ses fonctions d’ambassadrice des pôles. Est-ce que le gouvernement a raison de virer Ségolène Royal ?

C’est bien mal connaître Ségolène Royal que de penser qu’elle va se taire. Au contraire même, le gouvernement ne pouvait pas s’y prendre autrement pour reprendre des critiques pour toute l’année 2020.

Ségolène Royal, c’est son tempérament. Un vrai trait de caractère, elle ne peut pas abandonner sa liberté de parole. En même temps, elle semble avoir bien mal compris le fonctionnement du président de la République. Vous êtes avec lui ou contre lui. Vous choisissez votre côté de la barrière et vous connaissez votre sort. Et il n’est jamais possible de franchir une seconde fois la barrière.

Une liberté de parole

C’est assez basique mais au moins ça ne réserve pas de surprise. Mais sa liberté de parole est utilisée uniquement pour critiquer le gouvernement. Tout à fait. Et en plus, quand Ségolène Royal tape, elle sait viser là où ça fait mal. Voici ce qu’elle disait du gouvernement à Noël. 

À lire aussi
François Hollande, le 7 mai 2019 à Paris François Hollande
Présidentielle 2022 : François Hollande tacle Ségolène Royal

"Le gouvernement par ego et orgueil personnel ne retire pas l’âge pivot". Ego et orgueil personnel… les mots sont choisis. "Moi, j’ai bien reculé sur l’écotaxe", ajoutait-elle. On s’en souvient, ça a coûté un milliard. Pour les retraites, on n’a pas encore la facture. Elle dit aussi que s’il avait été au responsabilité, "il n’y aurait jamais eu de 'gilets jaunes', il y aurait eu plus de bienveillance plutôt que ce concours de muscles".
 
Alors pourquoi Emmanuel Macron l’a-t-il nommé à ce poste d’ambassadrice ? Le président de la République a cru naïvement l’acheter. C’est un peu trivial et ça fait très ancien monde. Mais un poste, même très honorifique, normalement ça amène à être plus courtois avec ceux qui vous ont nommé.

Emmanuel Macron embarrassé par le cas Royal

Emmanuel Macron s’est donc retrouvé bien embarrassé par le cas de Ségolène Royal. Jusqu’au point de donner son feu vert pour qu’elle soit démise de ses fonctions. Un proche du chef de l’État me l’a confirmé. Et Emmanuel Macron a effectivement demandé qu’elle ne soit pas humiliée, comme le raconte Le Canard Enchaîné.
 
Alors pourquoi Ségolène Royal a-t-elle joué à ce jeu ? Ségolène Royal a un talent. Elle sent la société. Souvenez-vous, le 22 octobre 2018 dans RTL Matin, elle avait fustigé la hausse des carburants en parlant d’hystérie fiscale, bien avant le début des "gilets jaunes" sur les ronds-points.

Personne ne changera Ségolène Royal. Emmanuel Macron l’a appris à ses dépens

Olivier Bost
Partager la citation

Ce n’est qu’un exemple. Ce que disent aussi ses détracteurs dans la majorité, c’est qu’elle parle toujours, au moment où elle veut obtenir un poste ou juste après avoir raté un poste. Ségolène Royal serait bien redevenue ministre de l’Écologie, après la démission de Nicolas Hulot. Elle n’aurait pas dit non à une haute fonction européenne. En fait, si l’ancienne candidate à l’élection présidentielle sent la société, elle a toujours été une très mauvaise tacticienne politique.

Souvenez-vous de ses mésaventures au Parti socialiste. Et quand vraiment, elle est en difficulté, Ségolène Royal accuse ses détracteurs de misogynie, une excuse facile qui ne sert pas franchement la cause des femmes. Mais bon, personne ne changera Ségolène Royal. Emmanuel Macron l’a appris à ses dépens. On attendra 2022 pour voir si leurs chemins se recroiseront...

La rédaction vous recommande
Lire la suite
Ségolène royal Vidéo
Restez informé
Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires. Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Connectez-vous Inscrivez-vous

500 caractères restants

fermer
Signaler un abus
Signaler le commentaire suivant comme abusif
500 caractères restants