2 min de lecture Environnement

Ségolène Royal bientôt licenciée de sa fonction d'ambassadrice des Pôles ?

L'ex-ministre a publié une lettre de deux ministères dans laquelle ces derniers envisagent de "mettre fin" à ses fonctions d'ambassadrice des Pôles au regard de ses "récentes prises de paroles publiques".

>
Ségolène Royal bientôt licenciée de sa fonction d'ambassadrice des Pôles ? Crédit Image : NICHOLAS KAMM / AFP | Crédit Média : RTL | Date :
Bastien Hauguel et AFP

Ségolène Royal a pris les devants. Mardi 14 janvier, l'ex-ministre a annoncé que l'exécutif menaçait de "mettre fin" à ses fonctions d'ambassadrice des Pôles, après qu'elle a formulé des critiques récurrentes sur le gouvernement.

Sur Facebook, l'ancienne candidate à la présidentielle de 2007 a publié une lettre des ministères des Affaires étrangères et de la Transition écologique. Le Canard enchaîné en a publié le premier des extraits. Dans ce courrier, les deux ministères déclarent qu'il "est envisagé" de "mettre fin" à ses fonctions au regard de ses "récentes prises de paroles publiques".

Ségolène Royal estime toutefois que son "licenciement de cette mission bénévole sur les pôles a déjà eu lieu, sans entretien préalable". "Je comprends par cette lettre que le Président de la République va mettre fin à mes fonctions (lors) d'un prochain Conseil des ministres puisque je n'ai pas l'intention de renoncer à ma liberté d'opinion et d'expression garantie par la Constitution. J'en prends acte", ajoute-t-elle sur sa page Facebook.

La ministre de la Transition écologique et solidaire, Élisabeth Borne, a également lancé dimanche 12 janvier un ultimatum à l'ambassadrice des pôles Ségolène Royal, la sommant de "faire un choix" si elle veut garder sa fonction impliquant un "devoir de réserve". "Je note qu'elle critique le gouvernement très fortement depuis quelques semaines, est-ce que c'est bien compatible avec un poste d'ambassadeur qui appelle une certaine réserve ? On peut se demander", avait également déclaré la ministre sur franceinfo vendredi dernier.

À lire aussi
Ce manque d'oxygène oblige les poissons à s'adapter environnement
Rhône : des centaines de poissons retrouvés morts après une pollution de l'étang

Dans Le Parisien, une source au sein de l’exécutif explique que la menace de licenciement est "une décision politique, pas une décision administrative". Ségolène Royal a multiplié ces derniers temps les attaques à l'encontre du gouvernement, publiant en décembre des tweets critiquant le pouvoir sur les pesticides, la réforme des retraites, ainsi que la proximité d'Emmanuel Macron avec "le monde du business mondialisé".

La rédaction vous recommande
Lire la suite
Environnement Licenciement Politique
Restez informé
Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires. Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Connectez-vous Inscrivez-vous

500 caractères restants

fermer
Signaler un abus
Signaler le commentaire suivant comme abusif
500 caractères restants