2 min de lecture Nicolas Sarkozy

Sarkozy tacle une nouvelle fois les écologistes : "Je suis à fond pour les sapins"

L'ancien président de la République a avoué mardi son amour pour le Tour de France et les sapins de Noël, décriés par certains maires Europe Écologie-Les Verts.

Nicolas Sarkozy, le 29 août 2019
Nicolas Sarkozy, le 29 août 2019 Crédit : ERIC PIERMONT / AFP
Félix Roudaut
Félix Roudaut

Nicolas Sarkozy ne perd pas une occasion de taper sur les élus écologistes. Invité à s'exprimer lors du Sommet du Grand Paris, mardi 29 septembre, l'ancien président de la République a regretté que certaines lignes du futur métro Grand Paris Express ne soient pas opérationnelles d'ici les Jeux olympiques de 2024, que la capitale française doit accueillir.

Malgré sa colère, l'ex-locataire de l'Élysée a tenu à préciser qu'il était "à fond pour les Jeux olympiques". C'est lors de cette rapide mise au point que Nicolas Sarkozy s'est lancé dans une saillie dont lui seul a le secret, accablant les maires écologistes, englués dans de nombreuses polémiques ces dernières semaines. 

"Moi je suis à fond pour les Jeux olympiques, je suis à fond pour le Tour de France et je suis à fond pour les sapins de Noël. Je ne peux pas être plus démodé", a-t-il ironisé, déclenchant quelques rires et applaudissements dans la salle.

J'aime le cyclisme, j'aime le Tour de France

Nicolas Sarkozy
Partager la citation

Nicolas Sarkozy faisait référence à la récente sortie du marie de Lyon (Rhône) Grégory Doucet, qualifiant la Grande Boucle de course "machiste et polluante" et aux déclarations polémiques de l'édile de Bordeaux (Gironde) Pierre Hurmic, qui a fait savoir qu'il ne voulait pas "d'arbres morts" dans sa ville lors des fêtes de Noël.

À lire aussi
Nicolas Sarkozy, en juin 2019 justice
Financements libyens : Nicolas Sarkozy, acculé mais combatif devant les juges

L'ancien président avait déjà taclé les deux élus le 16 septembre en marge du salon de l'immobilier "Paris Real Estate Week". "Moi vous savez j'aime le cyclisme, j'aime le Tour de France. C'est un spectacle gratuit avec des gens admirables qui font un sport admirable. Jamais je n'aurais imaginé que l'on attaquerait ces gens-là, qu'on les mépriserait, c'est ça la régression", avait-il alors déclaré.

Nicolas Sarkozy s'était également occupé du cas de Pierre Hurmic : "Quand j'étais enfant, j'allais avec ma mère, j'attendais le jour de Noël pratiquement toute l'année, on allait choisir le sapin parce que c'était tellement important pour moi le symbole, la culture, le respect d'une tradition, la famille autour de ça. Je n'avais pas le sentiment d'être un criminel qui faisait du mal à l'humanité".

La rédaction vous recommande
Lire la suite
Nicolas Sarkozy Écologie Noël
Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires. Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Connectez-vous Inscrivez-vous

500 caractères restants

fermer
Signaler un abus
Signaler le commentaire suivant comme abusif
500 caractères restants