1 min de lecture Réforme des retraites

Réunion à Matignon : "C'est une partie extrêmement importante", dit Mazerolle sur RTL

ÉDITO - Après plusieurs semaines de crise, Olivier Mazerolle décrypte les enjeux qui se joueront lors de la réunion Édouard Philippe et les différents syndicats.

oeil monde - L'oeil de... Natacha Polony & Andréa Bescond & Philippe Caverivière & Olivier Mazerolle iTunes RSS
>
Réunion à Matignon : "C'est une partie extrêmement importante", dit Mazerolle sur RTL Crédit Image : Thomas SAMSON / AFP | Crédit Média : RTL | Date :
La page de l'émission
Mazerolle-795x530
Olivier Mazerolle édité par Louis Rigaudière

Les portes sont fermées depuis pratiquement deux heures. Ce qui montre que cela discute, qu'il y a des négociations. Édouard Philippe ne se contente pas d'énoncer ce qu'il a retenu de ses rencontres d'hier. Il a passé une heure, avant cette réunion, avec Emmanuel macron. Par conséquent, on sera peut-être épargné d'avoir le petit cinéma d'hier où on a appris qu'ils n’étaient pas d'accord sur tout. 

C'est une partie extrêmement importante car Emmanuel Macron doit absolument obtenir que les trains circulent de nouveau. Et pour qu'ils circulent de nouveau, il faut qu'il arrive à décrocher les syndicats réformistes c'est à dire la CFDT, l'UNSA qui est très importante à la RATP et qui est le deuxième syndicat à la SNCF.

Il faut tenter de démontrer à l'opinion public qui les syndicats qui persistent dans la grève sont des syndicats qui cherchent à défendre des intérêts particuliers. Tout se joue en coulisse. Il y a des négociateurs qui sont capables de rester en permanence en contact avec les syndicats. Ça se passait également avec Nicolas Sarkozy et Raymond Soubie, qui étaient constamment en contact. 

"Nous n'avons pas la même vision de la société"

Ça se passe beaucoup moins bien depuis qu'Emmanuel Macron est au pouvoir. Mais là, ça n'est plus du cinéma car le gouvernement joue gros mais la CGT joue gros aussi. Souvenez-vous de Philippe Martinez qui disait : "nous n'avons pas la même vision de la société". La CGT et SUD sont engagés dans une grève politique pour obtenir une autre répartition de la fortune, une autre répartition des richesses et une autre vie économique. 

À lire aussi
Yves Veyrier, secrétaire général de la Force Ouvrière, le 3 mars 2020 réforme des retraites
Réformes des retraites : il faut "tout reprendre à zéro", affirme Yves Veyrier sur RTL

Par conséquent, on serait en face de la réalité et je ne suis pas sûr que l'opinion publique suive. Il ne peut y avoir que des perdants à l'issue de cette crise. L'habilité c'est d'habiller les choses de telles sortes qu'il n'y ai que des gagnants. En tout cas, que le gouvernement et les réformistes soient gagnants. Les autres, ce n'est pas la préoccupation principale.

La rédaction vous recommande
Lire la suite
Réforme des retraites Syndicats Matignon
Restez informé
Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires. Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Connectez-vous Inscrivez-vous

500 caractères restants

fermer
Signaler un abus
Signaler le commentaire suivant comme abusif
500 caractères restants