1. Accueil
  2. Actu
  3. Politique
  4. Retraites : un 49.3 logique, surprenant et aux conséquences imprévisibles
2 min de lecture

Retraites : un 49.3 logique, surprenant et aux conséquences imprévisibles

ÉDITO - C’est en plein cœur du week-end qu’Édouard Philippe est allé annoncer aux députés qu’il dégainait le 49.3 pour faire passer la réforme des retraites. Une décision étonnante et non sans conséquences.

Édouard Philippe a organisé une réunion de crise sur le coronavirus, le 27 février 2020 à Matignon.
Édouard Philippe a organisé une réunion de crise sur le coronavirus, le 27 février 2020 à Matignon.
Crédit : Ian LANGSDON / POOL / AFP
Retraites : un 49.3 logique, surprenant et aux conséquences imprévisibles
03:14
Un 49.3 sur les retraites logique, surprenant et aux conséquences imprévisibles
03:14
Olivier Bost - édité par Marie-Pierre Haddad

Quelle conséquences politiques aura le déclenchement de l’article 49.3 ? Le gouvernement lors d’un Conseil des ministres exceptionnel qui portait sur la crise du coronavirus a choisi de couper court au "débat" à l’Assemblée nationale. Un débat qui n’était plus tenable dans les temps à cause de l’obstruction de la gauche de la gauche.

Comment faut-il analyser ce recours au 49.3 ? Il est logique sur le fond, assez surprenant sur la forme. Le 49.3 ne changera pas grand-chose sur le cours de cette réforme chaotique. La sortie est encore loin. En revanche, pour ce qui est de ses conséquences sur le quinquennat, là l’histoire est encore incertaine.
 
Pourquoi le recours au 49.3 est-il logique ? "Le gouvernement n’avait pas le choix", résume un ministre. La France Insoumise, même si Jean-Luc Mélenchon s’en défend aujourd’hui, a bien joué l’obstruction et le pourrissement. Il voulait ce 49.3 pour mieux crier à l’autoritarisme, en bon professionnel de l'indignation.

Une réforme toujours aussi incomprise

Cela n’enlève rien au problème pratique, très basique de ce calendrier fixé par le gouvernement. Si le texte n’a pas fait ses allers-retours avec le Sénat d’ici la fin juin, nous en parlerons encore à l’automne. Le gouvernement s’est mis tout seul, faute d’anticipation, dans cette difficulté. Et il faut bien le dire, le débat qui s’éternise ne lui profite pas ce qui est quand même embêtant. 

Le temps passe et la réforme des retraites est toujours aussi incomprise et donne toujours plus l’impression d’être improvisée. Le 49.3 reste étonnant : utiliser un Conseil des ministres sur le coronavirus pour cacher l’adoption du 49.3. En pleine crise sanitaire, au moment où il faut de la cohésion nationale du calme, l’idée de se retrouver avec des manifestations et un regain de tension politique, ce n’est pas très inspiré. Cela restera teinté pour beaucoup d'une forme de cynisme absolu avec le refrain : "Pendant l'épidémie, ça passera sous les radars".

À lire aussi

Ensuite, c’est surprenant parce que ce 49.3 redonne de l’énergie à toutes les oppositions. Il y a l’opinion toujours sceptique, les oppositions à l’Assemblée nationale seront requinquées par les mentions de censure demain. Puis le Sénat dans quelques semaines va mettre en doute le financement notamment. Et puis il y a les syndicats et les représentants des patrons qui maintiennent la pression. 

Une multitude de péripéties

Le 49.3 ne va pas permettre, comme par un coup de baguette magique, de "passer à autre chose", comme le voulait Emmanuel Macron. Donc nous allons encore parler de la réforme des retraites pendant un moment. La conférence de financement avec les partenaires sociaux peut encore réserver de mauvaises surprises.

Le Conseil constitutionnel pourrait aussi se montrer sévère quand il recevra la copie de la loi. À l'Assemblée, En Marche pourrait aussi perdre sa majorité absolue à cause des dissensions et des départs. 

La réforme des retraites n’est plus à une péripétie près. Mais que laissera-t-elle ? La grande question à l’heure du bilan dans 2 ans, ce ne sera pas l’usage du 49.3 mais de savoir si la réforme des retraites ne résume pas, à elle seule avec tous ses travers, l’ensemble du quinquennat.

La rédaction vous recommande

Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires.
Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Signaler un commentaire

En Direct
/