2 min de lecture Réforme des retraites

Recours au 49.3 sur la réforme des retraites : "Macron serait prêt à attendre un peu", dit Bost

ÉDITO - Après une semaine d'examen à l'Assemblée nationale, l'article 1 de la réforme des retraites a été adopté. À ce rythme-là, nous en avons jusqu'à l'automne. Le recours au 49.3 apparaît inévitable.

OlivierBost_245x300 L'Edito Politique Olivier Bost iTunes RSS
>
Recours au 49.3 sur la réforme des retraites : "Macron serait prêt à attendre un peu", dit Bost Crédit Image : Christophe ARCHAMBAULT / AFP | Crédit Média : RTL | Date :
La page de l'émission
L'Edito Politique - Olivier Bost
Olivier Bost
édité par Esther Serrajordia

Au bout de huit jours de discussion, l’article 1 de la réforme des retraites a été adopté lundi 24 février. Il en reste… 64 ! Le gouvernement va donc utiliser le couperet du fameux 49.3 ?

Oui, et vous les entendez déjà, les cris d’orfraies : le coup de force, l’autoritarisme, les baillons, la censure, les représentants du peuple que l’on piétine. Vous y aurez le droit, peut-être pas demain, mais après encore une ou deux semaines de surplace à l’Assemblée nationale, quand les députés de la France Insoumise et les communistes se seront bien épuisés. Et quand les députés de la majorité auront eu le sentiment d’avoir pu travailler un peu sur la réforme. 

Si ça peut prendre encore quelques jours, c’est parce qu’Edouard Philippe ne veut pas passer pour brutal. C’est ce que nous ont confié plusieurs membres du gouvernement et de responsables à l’assemblée. Emmanuel Macron serait prêt à attendre un peu. 

Il faut dire que le 49.3, c’est l’adoption de la loi sans discussion et sans vote, sauf le rejet d'une motion de censure. Et jusque-là, cet article de la constitution n’a été utilisé que pour remettre une majorité au pas, bien plus rarement pour couper l’obstruction d’une opposition. 

Des réformes plus douloureuses ont été adoptées sans 49.3

À lire aussi
Marine le Pen, présidente du Rassemblement national, le 6 septembre 2020 Europe
Le plan de relance a-t-il pour contrepartie la réforme des retraites ?

Si on en arrive là, c'est la faute de l'opposition, et plus précisément à cause des 17 députés de la France Insoumise et des 16 députés communistes avec leurs 40.000 amendements. Leur seul but est de ralentir les discussions pour que le gouvernement se retrouve contraint de dégainer le 49.3

C’est une histoire de calendrier mal ficelé, où, si ça dure trop longtemps, nous en avons jusqu’à l’automne. Ce travail de sape, d’obstruction, donne un triste spectacle de la représentation nationale, mais ce n’est pas leur souci. L’extrême gauche veut entretenir à peu de frais l’idée qu’Emmanuel Macron et sa majorité sont d’incorrigibles arrogants. 

Cela dit, le gouvernement n’est pas totalement exempt de reproche. Des réformes des retraites il y en a déjà eu, et des plus douloureuses. Elles ont pourtant été adoptées sans 49.3. Mais là, que voulez-vous, la réforme qui nous occupe depuis deux ans est mal partie dès le départ. Il n’y a pas de raison que ça change en cours de route. Le 49.3 ne sera peut-être pas un traumatisme, une tache indélébile sur le quinquennat, mais la réforme des retraites n’en sera pas plus claire pour autant. 

Après le 49.3, le Sénat

Mais alors quelle est la suite après le recours au 49.3 ? Le Sénat. Et les sénateurs se frottent déjà les mains. Prêts à accueillir avec gourmandise ce texte à peine effleuré par les députés. 

Gérard Larcher, le Président Les Républicains du Sénat, a estimé il y a quelques jours que la réforme des retraites était le plus bel exemple de l’amateurisme de la majorité. Le Sénat adore jouer la chambre de sages, qui ne s’intéressent qu’au fond des choses, qui ne fait pas de la basse politique.

Bon, bien sûr, ils ne vont faire que ça, de la politique, quand ils détricoteront en prenant tout le temps qu’il faut pour bien en discuter et en grands professionnels bien entendus la réforme. À la fin, tout ça sera peut-être terminé cet été, mais dans la douleur…

La rédaction vous recommande
Lire la suite
Réforme des retraites Assemblée nationale Politique
Restez informé
Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires. Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Connectez-vous Inscrivez-vous

500 caractères restants

fermer
Signaler un abus
Signaler le commentaire suivant comme abusif
500 caractères restants