2 min de lecture Remaniement ministériel

Remaniement : pourquoi l'annonce prend autant de temps

ÉCLAIRAGE - Le gouvernement Philippe III se fait attendre. Ni les ministres, ni les députés ne savent quand il sera annoncé. Focus sur ce processus délicat.

Édouard Philippe et Emmanuel Macron, le 30 octobre 2017
Édouard Philippe et Emmanuel Macron, le 30 octobre 2017 Crédit : LUDOVIC MARIN / POOL / AFP
MariePierreHaddad75
Marie-Pierre Haddad
Journaliste RTL

L'attente. Quand le remaniement va-t-il intervenir ? C'est la grande question de ce mardi 9 octobre. Seule certitude : le nouveau gouvernement sera formé et présent lors du Conseil des ministres de demain matin. 

En attendant... mystère complet sur l'ampleur du remaniement ou sur d'éventuels entrants ou sortants. Édouard Philippe s'est rendu en début de matinée à l'Élysée. Il a longuement discuté avec Emmanuel Macron, avant de retourner à Matignon. 

Jusqu'à présent, le Premier ministre a déjoué tous les pronostics. Sa démission était attendue, avant qu'il soit renommé dans la foulée et qu'un nouveau gouvernement soit annoncé. Mais Édouard Philippe n'a pas présenté sa démission au président de la République, lors de leur entrevue

À lire aussi
Yannick Jadot, le 14 avril 2017 remaniement ministériel
Remaniement : pour Yannick Jadot, "les lobbys sont officiellement ministres"
À lire aussi

Un casting encore incertain ?

Que traduit ce temps d'attente ? "L'Élysée et Matignon ne sont pas prêts. Il reste des détails à régler et des arbitrages à faire. C'était l'objet de ce long petit-déjeuner ce matin et visiblement le casting n'est pas au point", indique Dominique Tenza, journaliste politique chez RTL.  

Un conseiller du président a indiqué à notre journaliste : "Vous risquez bien d'attendre quelques heures". Emmanuel Macron veut être celui qui donne le rythme, qui décide quand, où, comment et avec qui. À un de ses proches qui lui demandait quand le nouveau gouvernement sera dévoilé, le chef de l'État a répondu : "Quand je serai prêt".

À l'antenne de RTL, Alain Duhamel estime que ce temps d'attente traduit le fait "qu'ils ont du mal à recruter. Ce n'est pas qu'ils ne savent pas ce qu'ils veulent, c'est qu'ils n'ont pas les gens qu'ils voudraient avoir".

Éviter l'erreur de casting

Autre explication possible : la vérification. Édouard Philippe et Emmanuel Macron ne veulent commettre aucune erreur de casting. Avant l'annonce officielle, la Haute Autorité pour la transparence de la vie publique (HATVP) vérifie le "passé" des potentiels ministres. 

Situation professionnelle, patrimoine... Tout est vérifié pour prévenir notamment les conflits d'intérêts et que les ministres soient irréprochables. Parallèlement, Édouard Philippe et Emmanuel Macron saisissent l'administration fiscale pour faire examiner les déclarations des candidats et s'assurer qu'ils soient en règle avec le fisc.

Le processus de vérification prend du temps, deux à trois jours par candidat, ce qui explique en partie le délai nécessaire à la constitution du prochain gouvernement. 

Gouvernement : le remaniement peut-il donner un second souffle à Emmanuel Macron ?
Nombre de votes : 11496 *Sondage à valeur non scientifique
La rédaction vous recommande
Lire la suite
Remaniement ministériel Édouard Philippe Emmanuel Macron
Restez informé
Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires. Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Connectez-vous Inscrivez-vous

500 caractères restants

fermer
Signaler un abus
Signaler le commentaire suivant comme abusif
500 caractères restants
article
7795111857
Remaniement : pourquoi l'annonce prend autant de temps
Remaniement : pourquoi l'annonce prend autant de temps
ÉCLAIRAGE - Le gouvernement Philippe III se fait attendre. Ni les ministres, ni les députés ne savent quand il sera annoncé. Focus sur ce processus délicat.
https://www.rtl.fr/actu/politique/remaniement-pourquoi-l-annonce-prend-autant-de-temps-7795111857
2018-10-09 13:50:00
https://cdn-media.rtl.fr/cache/v2tkGD0O2t2J0lZAHvJ2tA/330v220-2/online/image/2018/1006/7795078042_edouard-philippe-et-emmanuel-macron-le-30-octobre-2017.jpg