2 min de lecture Remaniement ministériel

Remaniement : à quoi pourraient ressembler les changements voulus par Macron ?

ÉCLAIRAGE - Emmanuel Macron poursuit cette semaine ses consultations pour préparer l'après-crise du coronavirus et la "nouvelle étape" du quinquennat.

>
Remaniement : à quoi pourraient ressembler les changements voulus par Macron ? Crédit Image : Yoan VALAT / POOL / AFP | Crédit Média : RTL | Date :
Générique 1
Vincent Derosier et Marie-Pierre Haddad

Emmanuel Macron multiplie les consultations pour préparer l'après-crise du coronavirus. Après les maires, le président de la République reçoit aujourd'hui les présidents de groupe au Sénat. Jeudi 24 juin, ce sera au tour de ceux de l'Assemblée nationale. Impossible de dire si Édouard Philippe restera ou non premier ministre. Ce qui est sûr en revanche, c'est qu'il va y avoir du changement.

"Macron est convaincu qu'il faut redonner un cap. Il doit retrouver le logiciel de 2017, c'est-à-dire plus libérer car on ne peut pas attendre que la croissance revienne pour résoudre le chômage, et plus protéger également", confie un interlocuteur du président de la République dans Les Échos.
D'abord l'organisation. D'après plusieurs proches d'Emmanuel Macron, il y aura entre quatre et cinq grands pôles stratégiques : économie, santé ou écologie avec des ministres puissants, entourés de secrétaires d'État plus techniques. Cela pourrait être le cas pour le logement, rattaché à l'écologie ou du ministère des Affaires sociales qui pourrait être jumelé au ministère du Travail.

Arnaud Montebourg approché ?

Certains font campagne ouvertement dans les médias comme Gérald Darmanin, le ministre de l'Action et des Comptes publics, pour être promus. Même chose pour le ministre de l'Intérieur Christophe Castaner qui veut sauver sa peau. "Je souhaite rester ministre de l'Intérieur", a-t-il assuré dans Le Parisien avant d'ajouter qu'"aucun ministre n'est propriétaire de sa fonction. C'est une décision qui ne m'appartient pas". 

Pour porter les réformes, il y aura du sang neuf. Emmanuel Macron envisagerait de faire entrer des maires dans sa future équipe de choc pour mieux représenter les territoires. Il faudra des personnalités fortes, d'où quelles viennent... même de l’ancien monde

À lire aussi
Guillaume Larrivé, député de l'Yonne, et ancien candidat à la présidence du parti Les Républicains Les Républicains
Remaniement : Guillaume Larrivé aurait "évidemment" accepté d'être au gouvernement

Arnaud Montebourg a, par exemple, été approché. Le chef d'équipe lui s'appelle toujours Édouard Philippe. Pour l'instant, sa popularité semble le protéger. Mais le premier ministre a autant de soutiens que de détracteurs au sein du gouvernement. Et en cas de départ, c'est le nom de Jean-Yves Le Drian, ministre des Affaires étrangères, qui revient le plus régulièrement pour le remplacer.

La rédaction vous recommande
Lire la suite
Remaniement ministériel Élysée Matignon
Restez informé
Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires. Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Connectez-vous Inscrivez-vous

500 caractères restants

fermer
Signaler un abus
Signaler le commentaire suivant comme abusif
500 caractères restants