2 min de lecture Coronavirus

Rejet du plan de déconfinement au Sénat : "Un message d'alerte au gouvernement", dit Rossignol

INVITÉE RTL - La sénatrice PS Laurence Rossignol estime que le rejet du plan de déconfinement au Sénat ce lundi 4 mai est un "signal envoyé au gouvernement en leur disant : ’changez votre méthode, votre façon de faire'".

Thomas Sotto L'invité de RTL Soir Thomas Sotto iTunes RSS
>
Rejet du plan de déconfinement au Sénat : "Un message d'alerte au gouvernement", dit Rossignol Crédit Image : AFP / BERTRAND GUAY | Crédit Média : RTL | Date :
La page de l'émission
RTL Soir On Refait le monde - Sotto
Thomas Sotto

Le Sénat a rejeté ce lundi 4 mai le plan de déconfinement du gouvernement. La sénatrice PS et ancienne ministre des Droits des femmes Laurence Rossignol fait partie de celles et ceux qui ont voté contre ce plan.

"On a tous bien conscience que la gestion de la crise sanitaire est un exercice difficile et nous ne sommes pas dépourvus d’empathie à l’égard du gouvernement, a-t-elle indiqué. Mais le Premier ministre n’a pas répondu à une série de questions qui lui ont été posées et une série de propositions que nous allons faire dans le débat sur la loi sur l’état d’urgence ont d’ores et déjà reçu des réponses négatives."

La sénatrice dit remettre en cause "la méthode" du gouvernement. "J’ai le sentiment que le gouvernement n’a pas toujours dit la vérité, estime-t-elle. Tout le monde sait que le discours à géométrie variable sur les masques, qui tantôt étaient inutiles, ensuite on savait pas les mettre, ensuite certains en avaient besoin et pas d’autres, dissimulait en fait la pénurie. Et on a eu la même chose avec les tests."

Pour Laurence Rossignol, le rejet de ce plan, qui n'est que symbolique puisqu'il ne s'agit pas d'un projet de loi en soit, est un "message d'alerte". "C’est un signal envoyé au gouvernement en leur disant : ’changez votre méthode, votre façon de faire. Ayez confiance en les Français. Cessez de nous raconter des histoires qui se révèlent après ne pas être vraies. Cessez d’être aussi affirmatifs quand vous n’avez pas raison de l’être (…)'."

À lire aussi
Une autoroute en Californie, le 19 mars 2020. confinement
Coronavirus : Espagne, Inde, États-Unis… Ces pays qui reconfinent

Et de préciser : "Personne ne demande la démission de qui que ce soit. On ne va pas ajouter une crise politique à la crise sanitaire, sociale et économique".

La rédaction vous recommande
Lire la suite
Coronavirus Laurence Rossignol Confinement
Restez informé
Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires. Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Connectez-vous Inscrivez-vous

500 caractères restants

fermer
Signaler un abus
Signaler le commentaire suivant comme abusif
500 caractères restants