1. Accueil
  2. Actu
  3. Politique
  4. Régionales : L'Ifop note une "déconnexion entre la sphère nationale et locale"
1 min de lecture

Régionales : L'Ifop note une "déconnexion entre la sphère nationale et locale"

INVITÉ RTL - Jérôme Fourquet, politologue et directeur du département opinion de l'Ifop, analyse l'abstention massive qui a marqué le scrutin de dimanche.

L'invité de RTL Soir du 21 juin 2021
L'invité de RTL Soir du 21 juin 2021
Crédit : RTL
Jérôme Fourquet était l'invité de RTL Soir du 21 juin 2021
10:54
Régionales : L'Ifop note une "déconnexion entre la sphère nationale et locale"
10:54
Thomas Sotto

Dimanche, près de deux électeurs sur trois ont choisi de ne pas se rendre aux urnes. Au lendemain du scrutin, Jérôme Fourquet, politologue, directeur du département opinion au sein de l'Ifop, est invité au micro de RTL pour tirer les premières leçons de cette abstention massive.

"Nous sommes face à une désaffection démocratique et civique majeure, affirme-t-il.  Au moment des municipales, l'abstention avait été massive, on avait mis ça sur le compte du Covid. Mais il y a manifestement un pallier supplémentaire franchi dans cette désaffection."

Les jeunes, notamment, ont été aux abonnés absents. "La France de demain a un rapport différent au politique, selon Jérôme Fourquet. Le vieil écosystème sur lequel on fonctionnait, avec le rôle central accordé au vote, semble obsolète pour une part croissante de nos concitoyens.

Ce quinquennat a renforcé le caractère présidentialiste du pouvoir en France

Jérôme Fourquet, politologue, sur RTL

"Habituellement, ajoute-t-il, le vote des régionales, c'est l'occasion de sanctionner le pouvoir en place aux élections nationales. Ce mécanisme est faussé, car le parti présidentiel n'avait pas de sortant. Ce quinquennat a renforcé le caractère présidentialiste du pouvoir en France : on va voter à la présidentielle, mais les élections intermédiaires sont dévitalisées."

À lire aussi

Les instituts de sondage annonçaient le Rassemblement national bien au-dessus que sa position finale dans presque toutes les régions. Selon Jérôme Fourquet, les sondés "disent qu'ils sont sympathisants du RN, disent qu'ils vont voter, mais finalement une partie d'entre eux n'y est pas allée". 

Pour le politologue, notre système politique semble "complètement déréglé". "On a les symptômes d'une déconnexion totale entre la sphère nationale et la sphère locale, où les partis de l'ancien monde font de la résistance. Les partis qui sont appelés à organiser et structurer la prochaine présidentielle, LaREM et RN, ont des difficultés d'implantation."

L'équipe de l'émission vous recommande

Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires.
Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Signaler un commentaire

En Direct
/