1. Accueil
  2. Actu
  3. Politique
  4. Qui est Papacito, le youtubeur que Jean-Luc Mélenchon accuse "d'appel au meurtre" ?

Qui est Papacito, le youtubeur que Jean-Luc Mélenchon accuse "d'appel au meurtre" ?

PORTRAIT - Présent sur Youtube depuis 2018, Papacito, connu dans les sphères d'extrême-droite sur Internet, totalise plus de 2 millions de vues et 108.000 abonnés.

"Provocation" au meurtre : enquête ouverte contre le youtubeur "Papacito"
"Provocation" au meurtre : enquête ouverte contre le youtubeur "Papacito"
Crédit : Capture d'écran de la chaîne Youtube "Ring"
Victor
Victor Goury-Laffont
Journaliste

Si son nom n'était pas forcément connu du grand public, ses livres et vidéos connaissent un certain succès en ligne. Papacito, ou Ugo Gil Jimenez à l'état civil, a été accusé ce lundi 7 juin d'avoir lancé un "appel au meurtre" par le leader de la France Insoumise, Jean-Luc Mélenchon, après avoir mis en ligne une vidéo intitulée "Le gauchisme est-il pare balles ?". Le candidat communiste à l'élection présidentielle de 2022, Fabien Roussel, a lui aussi annoncé son intention de porter plainte.

Dans la séquence, depuis supprimée de Youtube, Papacito et Code-Reinho, vidéaste spécialisé dans la "vulgarisation du monde des armes à feu", tirent au fusil puis poignardent un mannequin censé représenter un électeur de Jean-Luc Mélenchon et qui arborent certains symboles communistes.

Âgé de 35 ans et originaire de Toulouse, Papacito met en avant dans ses écrits et vidéos des thèses d'extrême-droite liées majoritairement à des enjeux sociétaux. En plus de ses propres créations sur sa chaîne YouTube, il a accordé plusieurs entretiens aux éditions Ring, qui publiaient ses livres jusqu'à son départ en mai 2021, mettant en avant ses opinions sur le ton de l'humour. Le 3 juin 2021, Éric Zemmour, polémiste condamné à plusieurs reprises pour des provocations à la haine ou à la discrimination raciale, le décrivait sur CNews comme étant son "ami".

Cité dans un rapport sur l'ultradroite

Parmi les sujets de prédilections du youtubeur, on retrouve un prétendu manque de virilité chez les personnes de gauche, avec des propos homophobes, sexistes et transphobes, mais aussi des prises de position. Comme le souligne Capital, celui-ci avait déclaré au micro de Sud Radio "dans la communauté musulmane, il y a des gens avec qui on peut vivre, mais je ne pense pas que ce soit la majorité" puis "en chaque musulman, si on le stimule suffisamment, il y a les germes pour se livrer à un meurtre, s’attaquer à un Français qui n’est pas musulman".

À lire aussi

Avec une autre figure de l'extrême-droite en ligne, le Raptor Dissident, Papacito lançait en 2018 le hashtag #MonteUneEquipe. L'objectif : monter des structures d'extrême-droite un peu partout en France. L'initiative a depuis mené, selon une enquête de StreetPress, à la mise en place du groupuscule violent Vengeance Patriote, qui organiserait notamment des séances d'apprentissage de techniques de combat ou d'usage d'armes. Fin mai, Mediapart révélait que son nom figurait dans un "rapport confidentiel du parquet de la cour d'appel de Paris" consacré à l'ultradroite.

La rédaction vous recommande

Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires.
Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Signaler un commentaire

En Direct
/