1 min de lecture Salafistes

Que contient la proposition de loi de NKM contre le salafisme ?

ÉCLAIRAGE - La proposition de loi de la députée de l'Essonne contre la pratique du salafisme a été débattue à l'Assemblée nationale ce jeudi 13 octobre.

Nathalie Kosciusko-Morizet, le 14 avril 2015.
Nathalie Kosciusko-Morizet, le 14 avril 2015. Crédit : LOIC VENANCE / AFP
Geoffroy Lang
Geoffroy Lang

À quelques heures du premier débat entre les sept candidats de la primaire de la droite et du centre, la proposition de loi de Nathalie Kosciusko-Morizet contre le salafisme est débattue à l'Assemblée nationale ce jeudi 13 octobre. Officiellement baptisée proposition de loi "pénalisant la prédication subversive", ce texte souhaite punir de cinq ans de prison et d’une amende de 75.000 euros, les auteurs d'une "prédication subversive", caractérisée comme "le prêche, l'enseignement et la propagande, par des paroles ou des écrits publics et réitérés, d'une idéologie qui fait prévaloir l'interprétation d'un texte religieux sur les principes constitutionnels et fondamentaux de la République". Par ailleurs, une personne "assistant volontairement ou régulièrement" à un tel prêche serait passible de "complicité".

Le texte cible donc également donc les lieux de culte ou les sites de propagande qui se font le relais de "radicalité politico-religieuse" selon NKM. Si la formulation de proposition de loi de la députée de l'Essonne ne fait pas mention du salafisme, ce courant rigoriste de l'islam est bien la cible de Nathalie Kosciusko-Morizet. "On s'attaque aux manifestations visibles du salafisme, ce qu'il faut, c'est s'attaquer aux racines du mal", avait-elle lancé sur RTL le 23 août dernier, "il faut la mise hors la loi du salafisme en France".

Actuellement débattue à l'Assemblée nationale, cette proposition de loi a cependant très peu de chances de passer. La proposition de loi contre le salafisme a d'ailleurs été rejetée par la commission des lois. Un de ses membres, le député PS Pascal Popelin a fait par exemple remarquer que trois lois réprimaient déjà les appels à la haine et à la violence, bien qu'il partage le diagnostic de Nathalie Kosciusko-Morizet sur les prêcheurs de haine. Malgré son probable échec, la proposition de Nathalie Kosciusko-Morizet aura au moins eu le mérite de lui permettre de se positionner sur les enjeux identitaires qui ont dominé la campagne des primaires à droite.

La rédaction vous recommande
Lire la suite
Salafistes Nathalie Kosciusko-Morizet Loi
Restez informé
Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires. Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Connectez-vous Inscrivez-vous

500 caractères restants

fermer
Signaler un abus
Signaler le commentaire suivant comme abusif
500 caractères restants
article
7785270426
Que contient la proposition de loi de NKM contre le salafisme ?
Que contient la proposition de loi de NKM contre le salafisme ?
ÉCLAIRAGE - La proposition de loi de la députée de l'Essonne contre la pratique du salafisme a été débattue à l'Assemblée nationale ce jeudi 13 octobre.
https://www.rtl.fr/actu/politique/que-contient-la-proposition-de-loi-de-nathalie-kosciusko-morizet-contre-le-salafisme-7785270426
2016-10-13 18:14:44
https://cdn-media.rtl.fr/cache/ghRvdTyPSEFqYQEABRfutg/330v220-2/online/image/2016/0914/7784850494_nathalie-kosciusko-morizet-le-14-avril-2015.jpg