1. Accueil
  2. Actu
  3. Politique
  4. Quatennens visé par une main courante : Mélenchon apporte sa "confiance" et son "affection"
2 min de lecture

Quatennens visé par une main courante : Mélenchon apporte sa "confiance" et son "affection"

Le chef de file de la France insoumise a salué la "dignité" et le "courage" d'Adrien Quatennens qui a décidé de se mettre en retrait de son rôle de coordinateur de la France insoumise.

Jean-Luc Mélenchon le 10 septembre 2022.
Jean-Luc Mélenchon le 10 septembre 2022.
Crédit : Thomas SAMSON / AFP
Marie-Pierre Haddad

Après la mise en retrait d'Adrien Quatennens de son poste de numéro 2 de la France insoumise, Jean-Luc Mélenchon a réagi sur Twitter. L'ancien candidat insoumis à l'élection présidentielle a apporté son soutien au député, éreintant "la malveillance policière, le voyeurisme médiatique, les réseaux sociaux". 

Selon lui, ils "se sont invités dans le divorce conflictuel d'Adrien et Céline Quatennens", en faisant notamment fuiter l'existence d'une main courante. Et d'ajouter qu'il "salue sa dignité et son courage". "Je lui dis ma confiance et mon affection", a ajouté Jean-Luc Mélenchon.

En réponse au message de chef des insoumis. La fondatrice du mouvement "Nous toutes" Caroline de Haas a tenu à "corriger" les mots écrits. "J'exprime mon soutien à Céline. Je prends acte des excuses et du retrait d'Adrien de ses fonction au sein du mouvement", a-t-elle tweeté

La cheffe des députés LFI à l'Assemblée, Mathilde Panot, y voit une "décision  courageuse". Invitée du Grand Jury RTL, Le Figaro, LCI, elle a appelé à laisser "un peu le temps de nous organiser, de discuter entre nous". Adrien Quatennens voit-il à 32 ans son avenir hypothéqué par cette affaire ? "Non", a assuré la députée car à LFI "nous ne pensons pas qu'un homme, même s'il a commis à un moment un acte de violence, est un homme qui est violent à vie". 

Le numéro 2 de La France insoumise Adrien Quatennens a annoncé, ce dimanche 18 septembre, qu'il se mettait "en retrait de sa fonction de coordinateur" du mouvement, après  la révélation dans Le Canard Enchaîné du dépôt d'une "main courante" par son épouse

Dans un communiqué sur Twitter, le député du Nord évoque "des disputes" depuis l'annonce par sa femme de sa volonté de divorcer, reconnaissant aussi lui avoir "donné une gifle", "dans un contexte d'extrême tension et d'agressivité mutuelle". "J'ai profondément regretté ce geste" qui "ne s'est jamais reproduit", précise le député. Il admet également avoir "envoyé de trop nombreux messages" à son épouse "pour tenter de la convaincre que nos difficultés de couple pouvaient être dépassées".  

La rédaction vous recommande

L’actualité par la rédaction de RTL dans votre boîte mail.

Grâce à votre compte RTL abonnez-vous à la newsletter RTL info pour suivre toute l'actualité au quotidien

S’abonner à la Newsletter RTL Info

Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires.
Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Signaler un commentaire