1. Accueil
  2. Actu
  3. Politique
  4. Adrien Quatennens accusé de violences conjugales : selon Raphaëlle Rémy-Leleu, le député ne peut plus "représenter la gauche"
1 min de lecture

Adrien Quatennens accusé de violences conjugales : selon Raphaëlle Rémy-Leleu, le député ne peut plus "représenter la gauche"

Selon une main courante dévoilée ce mercredi 14 septembre, le député insoumis du Nord est accusé de violences conjugales. Sur RTL, Raphaëlle Rémy-Leleu assure "croire le témoignage des femmes".

Raphaëlle Rémy-Leleu sur RTL.
Raphaëlle Rémy-Leleu sur RTL.
Crédit : RTL
Adrien Quatennens accusé de violences conjugales : selon Raphaëlle Rémy-Leleu, le député ne peut plus "représenter la gauche"
00:02:02
micro generique
Benoît Leroy

"S'il y a un témoignage accusant Adrien Quatennens de violences conjugales, je ne considère pas qu'il puisse être un représentant de la gauche dans ce pays ou ailleurs", assène l'élue parisienne Raphaëlle Rémy-Leleu. Quelques heures plus tôt, plusieurs médias ont révélé l'existence d'une main courante déposée par la compagne du député du Nord.

Ainsi, selon nos confrères, une dispute aurait éclaté le 29 août, au retour des vacances des époux. Céline Quatennens se serait, ensuite, rendue au commissariat central de Lille, le 7 septembre, où elle a déposé la main courante. Face aux policiers, elle aurait évoqué d'autres épisodes de violences concernant son époux, notamment un datant du 2 septembre.

"Choquée", la conseillère de Paris Raphaëlle Rémy-Leleu assure croire "les femmes qui témoignent" dans les affaires de violences conjugales. "Ma ligne ne faillira jamais", assure-t-elle pour expliquer sa position, au micro de RTL. Sur le plan politique, elle estime que des décisions devront être prises.

Interpellée sur sa position par l'ancien Premier ministre Jean-Pierre Raffarin, elle assume son "parti pris politique et personnel" de croire "les femmes qui témoignent". "Vous faites la condamnation sur témoignage", lui oppose l'ancien locataire de Matignon. Et l'élue de Paris de poursuivre, en indiquant qu'elle n'aurait "pas aimé que l'on mette en doute (son) témoignage, malgré toutes les lenteurs et les difficultés de la justice pour les femmes victimes aujourd'hui".

La rédaction vous recommande
À écouter aussi

L’actualité par la rédaction de RTL dans votre boîte mail.

Grâce à votre compte RTL abonnez-vous à la newsletter RTL info pour suivre toute l'actualité au quotidien

S’abonner à la Newsletter RTL Info

Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires.
Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Signaler un commentaire