1. Accueil
  2. Actu
  3. Politique
  4. Prix du carburant : qui propose quoi contre la hausse des tarifs ?
2 min de lecture

Prix du carburant : qui propose quoi contre la hausse des tarifs ?

À 6 mois de la présidentielle, la hausse des prix du carburant est devenue un sujet central. De Mélenchon à Le Pen, chacun à des propositions pour faire face à cette flambée des prix.

Les prix des différents carburants dans une station-service (illustration).
Les prix des différents carburants dans une station-service (illustration).
Crédit : ALLILI MOURAD/SIPA
Présidentielle 2022 : que proposent les candidats contre la hausse des prix du carburant ?
02:07
Marie Moley - édité par William Vuillez

Ce mercredi matin 20 octobre, sur RTL, Michel Barnier réclamait une baisse ou un blocage des taxes pour faire face à la flambée des prix du carburant, sujet ô combien sensible, qui plus est à moins de 6 mois de la présidentielle. Baisser les taxes, le candidat à l'investiture de la droite n'est pas le seul à le proposer. 

C'est une proposition phare des candidats de la gauche. Anne Hidalgo, Arnaud Montebourg, Fabien Roussel, tous proposent une baisse des taxes. On rappelle que dans le plein que vous payez à la pompe, vous avez 60% de taxes. Même idée pour Marine Le Pen, qui veut faire baisser la TVA de 20% à 5,5%, comme pour les biens de première nécessité. Alors, le problème de cette mesure, c'est que cela coûte très cher, très vite. 

Une baisse d'un centime, c'est 500 millions d'euros en moins dans les caisses de l'État, selon Bercy. 10 centimes, c'est 5 milliards de pertes. L'intérêt de cette mesure c'est que tout le monde en bénéficie et pas seulement une partie ciblée, choisie, des Français. C'est ce que Xavier Bertrand avait fait dans les Hauts-de-France avec un chèque carburant réservé aux foyers modestes, de 20 euros par mois.

Pécresse veut augmenter les plafonds kilométriques

Autre proposition, celle de Valérie Pécresse, qui veut mettre à contribution les entreprises. C'est le moyen pour elle de ne pas creuser la dette. L'idée est de permettre d'augmenter les plafonds kilométriques. Lorsque vous vous déplacez dans le cadre de votre travail, une partie du carburant est remboursée par votre employeur, cela dépend de votre voiture et de votre société. Le but, c'est que les entreprises qui le souhaitent augmentent ce plafond, prennent leur part. L'État pourrait faire de même pour certains fonctionnaires, selon elle. 

À lire aussi

Dernière proposition, celle de Jean-Luc Mélenchon, une mesure choc, il veut carrément revenir au prix d'avant la hausse. Il veut "bloquer les prix et retenir le niveau d'avant crise", dit-il. Cela veut dire ni plus ni moins que baisser les taxes puisque l'exécutif n'a aucune prise sur les cours du pétrole. La seule chose qu'il puisse faire, c'est varier la part des taxes avec une taxe flottante par exemple. 

En chiffres, à la louche, un tel blocage, si on prend par exemple le niveau de septembre 2019 où nous étions à un peu près 23 centimes moins cher pour le litre de sans plomb, couterait près de 12 milliards d'euros.

La rédaction vous recommande

Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires.
Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Signaler un commentaire

En Direct
/