1. Accueil
  2. Actu
  3. Politique
  4. Faute de places en prison, Pécresse veut créer "des centres fermés" dans "les anciennes casernes"
1 min de lecture

Faute de places en prison, Pécresse veut créer "des centres fermés" dans "les anciennes casernes"

INVITÉE RTL - La candidate à l’investiture LR explique que les personnes incarcérées devront porter un bracelet électronique et feront aussi l’objet d’une surveillance opérée par l’administration pénitentiaire.

Valérie Pécresse invitée du Grand Jury RTL/LCI/ Le Figaro le 17 octobre 2021
Valérie Pécresse invitée du Grand Jury RTL/LCI/ Le Figaro le 17 octobre 2021
Crédit : RTL
Marie-Pierre Haddad

Des places de prison supplémentaires : voici ce que veut mettre en place Valérie Pécresse si elle est élue présidente de la République. Un grand plan a déjà été lancé pour construire 7.000 places et 8 000 places supplémentaires d’ici 2027. 

En attendant, que ces prisons sortent de terre, la candidate à l’investiture LR veut "créer des centres fermés" pour y incarcérer les personnes majeures condamnées. Afin d’y parvenir, la présidente de la région Île-de-France veut "utiliser les anciennes casernes" et "les bâtiments publics désaffectés".
 
Invitée du Grand Jury RTL, Le Figaro, LCI ce dimanche 17 octobre, Valérie Pécresse explique que les personnes condamnées seront "incarcérées" dans ce lieu et "équipées de bracelets électroniques". "S’ils en sortent, ils vont en prison", ajoute-t-elle, en précisant qu’ils seront surveillés par des membres de l’administration pénitentiaire. 

La rédaction vous recommande
À écouter aussi

Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires.
Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Signaler un commentaire

En Direct
/