2 min de lecture Prisons

Prisons : "Premier conflit social du quinquennat", note Alain Duhamel

ÉDITO - La crise du personnel pénitentiaire, qui bloque les prisons depuis dix jours, constitue le premier conflit social d'envergure pour le gouvernement. Un dossier mal appréhendé par l'exécutif.

Alain Duhamel L'Edito d'Alain Duhamel Alain Duhamel
>
Prisons : "Premier conflit social du quinquennat", note Alain Duhamel Crédit Image : Mehdi FEDOUACH / AFP | Crédit Média : RTLnet | Date :
La page de l'émission
Alain Duhamel
Alain Duhamel Journaliste RTL

"On se demandait depuis un certain temps quand et où débuterait le premier grand conflit social du quinquennat d'Emmanuel Macron. C'est maintenant avec le personnel pénitentiaire. Les syndicats ont quitté la table des négociations. Le conflit entre dans son dixième jour. 

Mardi 23 janvier, à l'Assemblée Nationale, Édouard Philippe a lâché du lest. Il a rappelé les engagements pris en matière de personnel. Il s'est montré ouvert en ce qui concerne des mesures de sécurité, des primes etc… Mais ce conflit a été pris tard et pas assez énergiquement. Ça a permis aux syndicats de faire de la surenchère notamment Force Ouvrière. Maintenant, il y a la question de la nervosité extrême des détenus. Les conditions de vie sont bouleversées par cette grève au bout de neuf jours. Il faut dire les choses, c'est un ratage. 

"Des risques de violence"

On sait que ce conflit vient d'une série d'agressions violentes ces derniers jours. C'est inhabituel. Au-delà de ça il y a la montée de la violence notamment chez les 2000 islamistes radicalisés qui sont répartis dans les différentes prisons. 

À lire aussi
Redoine Faïd lors de son interpellation mercredi 3 octobre 2018 Redoine Faïd
Redoine Faïd interrompt sa grève de la faim

Mais au-delà, il y a un vrai malaise du personnel pénitentiaire qui est mal considéré, mal payé, mal protégé, qui demande des améliorations en ce qui concerne les primes. Certains veulent changer de catégorie, et passer de la C à la B. Ils demandent des mesures de précaution plus importantes, notamment des quartiers spécialisés pour les plus violents. Il y a un contentieux. 

Il y a un problème sérieux dans nos prisons, on peut le dire et ce n'est pas flatteur. Il ne date pas du début du quinquennat d'Emmanuel Macron. Ça fait une génération que le problème se pose. Mais la France a des prisons qui sont vétustes et surpeuplées. Toutes les comparaisons internationales le démontrent. Nous sommes un pays jacobin et régalien, le souci des prisons et des détenus n'est pas la priorité ressentie par les Français. Les risques de violence sont de plus en plus grands. Il y a des mesures urgentes à prendre."

La rédaction vous recommande
Lire la suite
Prisons Prisonniers islamistes Prisonnier
Restez informé
Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires. Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Connectez-vous Inscrivez-vous

500 caractères restants

fermer
Signaler un abus
Signaler le commentaire suivant comme abusif
500 caractères restants
article
7791958773
Prisons : "Premier conflit social du quinquennat", note Alain Duhamel
Prisons : "Premier conflit social du quinquennat", note Alain Duhamel
ÉDITO - La crise du personnel pénitentiaire, qui bloque les prisons depuis dix jours, constitue le premier conflit social d'envergure pour le gouvernement. Un dossier mal appréhendé par l'exécutif.
https://www.rtl.fr/actu/politique/prisons-premier-conflit-social-du-quinquennat-pour-alain-duhamel-7791958773
2018-01-23 19:39:33
https://cdn-media.rtl.fr/cache/TqcacVb9pnv-iVxL-VA7SA/330v220-2/online/image/2018/0115/7791836668_les-surveillants-de-la-prison-de-gradignan-en-colere-le-15-janvier-2018.jpg