1. Accueil
  2. Actu
  3. Politique
  4. Primaire de la gauche : "On assiste à un effondrement du PS", selon Accoyer
1 min de lecture

Primaire de la gauche : "On assiste à un effondrement du PS", selon Accoyer

INVITÉ RTL - Bernard Accoyer, secrétaire général des Républicains et soutien de François Fillon, constate un "échec" pour la gauche.

Bernard Accoyer à l'Assemblée nationale le 22 octobre 2014.
Bernard Accoyer à l'Assemblée nationale le 22 octobre 2014.
Primaire de la gauche : "On assiste à un effondrement du PS", selon Accoyer
05:41
3 minutes pour comprendre du 23 janvier 2017
05:49
Yves Calvi & Julien Absalon

Au lendemain de la victoire de Benoît Hamon, devant Manuel Valls, au premier tour de la primaire de la gauche, la droite se montre sévère dans son analyse du scrutin. "Ce n'est pas une surprise, les frondeurs l'ont emporté", constate Bernard Accoyer, secrétaire général des Républicains, au micro de RTL. "On assiste à l'effondrement du Parti socialiste", estime le député qui voit dans le deuxième tour à venir un affrontement entre "deux gauches irréconciliables", comme l'avait déclaré autrefois Manuel Valls.

"Il y a cette gauche utopique incarnée par Benoît Hamon avec son programme de revenu [universel] dont le coût serait chaque année égal au budget du pays, ce qui est absolument extravagant. Et cette gauche héritière de François Hollande, incarnée par Manuel Valls mais qui, en réalité va être représentée par quelqu'un qui n'a pas participé à cette primaire : M. Macron. C'est le co-responsable de sa politique fiscale, économique et industrielle catastrophique", poursuit Bernard Accoyer.

Entre outre, c'est aussi la participation à la primaire de la gauche qui est dans le viseur du camp Fillon. En fin de soirée, dimanche 22 janvier, quelque 1,33 million de bulletins avaient été dépouillés. Un score bien en-deçà de celui réalisé par la droite (4,3 millions) et par la précédente primaire socialiste en 2011 (2,7 millions de votants). "C'est un échec en terme de participation, pour le PS et pour la gauche", assène Bernard Accoyer.

La rédaction vous recommande

Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires.
Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Signaler un commentaire

En Direct
/