1. Accueil
  2. Actu
  3. Politique
  4. Présidentielle 2022 : pour la Saint-Valentin, les Jeunes avec Macron créent des profils Tinder pour inciter à voter
1 min de lecture

Présidentielle 2022 : pour la Saint-Valentin, les Jeunes avec Macron créent des profils Tinder pour inciter à voter

VU DANS LA PRESSE - Les Jeunes avec Macron ont investi les sites de rencontres à l'occasion de la Saint-Valentin pour lutter contre l'abstention lors de la présidentielle 2022. Tinder a indiqué qu'elle allait supprimer ce compte.

L'application Tinder sur un smartphone en octobre 2020
L'application Tinder sur un smartphone en octobre 2020
Crédit : Aamir QURESHI / AFP
Théo Putavy

"Viens matcher avec la démocratie." Si vous vous baladez sur des sites de rencontres tels que Tinder, Grindr ou Bumble ce lundi 14 février, vous aurez peut-être l'occasion de tomber sur un profil un peu particulier. À l'occasion de la Saint-Valentin, la branche jeunesse de la macronie a lancé des profils premium sur les applications de rencontres pour encourager les jeunes - ou moins jeunes - à se rendre dans les bureaux de vote les 10 et 24 avril prochains. 

C'est ce que rapportent nos confrères du Parisien. Après les affiches "On a très envie de vous", les Jeunes avec Macron (JAM) veulent montrer "qu'il n'y a pas un seul endroit où l'on peut parler de politique". Sur les photos de profil, des couples hétérosexuels et homosexuels s'embrassent sur fond rose et violet. Toutefois, les JAM se défendent d'inciter à voter pour Emmanuel Macron, toujours pas candidat à la présidentielle 2022. 

Cette stratégie de communication "disruptive" veut toucher les 18-30 ans, qui pourraient être tentés de boycotter les urnes en avril. Les profils seront d'ailleurs actifs jusqu'au 4 mars prochain, date à partir de laquelle il ne sera plus possible de s'inscrire sur les listes électorales, rapporte le quotidien. 

Contactée par BFMTV, l'application Tinder a indiqué que le profil allait être supprimé. "Nous n'autorisons pas les faux profils, y compris ceux créés dans le cadre de campagnes politiques, comme indiqué dans nos standards. Nous prenons le sujet de l'usurpation d'identité et de la création de faux profils très au sérieux et avons une politique de tolérance zéro sur ce type de comportement", a précisé l'entreprise. De leur côté, Bumble et Grindr n'ont pas encore réagi. 

La rédaction vous recommande
À lire aussi

L’actualité par la rédaction de RTL dans votre boîte mail.

Grâce à votre compte RTL abonnez-vous à la newsletter RTL info pour suivre toute l'actualité au quotidien

S’abonner à la Newsletter RTL Info

Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires.
Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Signaler un commentaire

En Direct
/