4 min de lecture Présidentielle 2022

Présidentielle 2022 : officielle ou non, la campagne est bien lancée chez EELV

ÉCLAIRAGE - Comme son rival de droite et son allié à gauche, EELV n'est pas épargné par la multiplication des ambitions présidentielles de ses représentants.

Sandrine Rousseau, Yannick Jadot et Eric Piolle
Sandrine Rousseau, Yannick Jadot et Eric Piolle Crédit : AFP
Marie-Pierre Haddad
Journaliste RTL

Une élection et un champ des possibles. Comme Les Républicains et le Parti socialiste, le parti Europe Écologie-Les Verts prépare activement l'élection présidentielle de 2022. Fort de ses résultats lors des dernières élections municipales, le parti écologiste veut concrétiser l'essai

Le ciel n'est pourtant pas dégagé pour les écologistes qui font face à des secousses en interne. Plusieurs personnalités politiques laissent planer le doute sur leurs intentions pour 2022, ce qui pose la question de l'organisation d'une primaire. Cette dernière aura lieu en septembre et prendra en compte EELV et plusieurs autres partis dont Génération écologie, Cap 21 et Générations.

À cela s'ajoute la possibilité d'une candidature commune avec la gauche. Le Parti socialiste et la France insoumise font des appels du pied aux écologistes. En cas d'alliances, cela remettrait en cause leur chance de présenter un candidat en route pour l'Élysée

Sandrine Rousseau et "une radicalité environnementale"

A l'heure où nous écrivons ces lignes, elle est la seule candidate officiellement déclarée dans la course présidentielle chez les verts : Sandrine Rousseau. L'ancienne numéro 2 d'EELV et candidate aux régionales en Île-de-France en 2015 explique que sa candidature est en partie motivée par "un message à envoyer aux victimes de violences sexuelles: leur parcours ne s'arrête pas quand elles décident de les dénoncer", a-t-elle ajouté. 

À lire aussi
Jean-Luc Mélenchon
Présidentielle 2022 : des nouveaux obstacles se dessinent pour Yannick Jadot

"Elle faisait référence aux accusations d'agressions et harcèlements sexuels qu'elle et plusieurs femmes du parti avaient formulées contre l'ancien député de Paris, Denis Baupin, dans la presse en 2016. L'affaire, prescrite, avait été classée sans suite, mais un procès en diffamation intenté par Denis Baupin en avril 2019 avait débouché sur sa condamnation pour procédure abusive", rappelle l'AFP. 

"Le moment est aux femmes politiques", a estimé Sandrine Rousseau. La chercheuse en économie de l'environnement, spécialiste de la précarité espère "perturber" les plans de Yannick Jadot et d'Éric Piolle. Elle revendique porter la voix d'"une radicalité environnementale". "On peut être sincère sur la situation avec les Français car on ne peut pas continuer comme ça", a-t-elle défendu. 

Yannick Jadot et "l'heure de l'écologie"

Sans avoir encore officialisé son choix, celui de Yannick Jadot ne fait guère de doute. L'eurodéputé EELV a lancé une "plateforme d'idées", ciblant spécifiquement la présidentielle à venir. "Je lance une plateforme d'idées la semaine prochaine, nommée '2022, l'écologie', pour mettre en débat des réponses d'urgence et structurelles" aux crises sanitaire, économique et sociale, déclarait-il sur TF1. 
 
À défaut de concrétiser sa candidature, Yannick Jadot insiste sur le fait qu'il s'y "prépare". "Je pense que c'est l'heure de l'écologie", prédit-il. Mais n'ayant pas réussi à s'imposer comme un candidat naturel, le député européen craint les divisions au sein de son parti à quinze mois du scrutin. "Ce n'est pas le moment des candidatures", évince-t-il.

Mais concernant son programme et sa ligne politique, celui qui a été candidat en 2017 avant de se rallier à Benoît Hamon fait part de sa volonté de "faire l'écologie, parce qu'on ne peut pas avoir une économie qui continue à déforester et générer des pandémies et participe au dérèglement climatique". "Je veux une écologie qui prenne le pouvoir pour sécuriser les salariés, combattre les injustices sociales" et "donner des réponses sur les transports collectifs, la relocalisation de l'économie, les services publics, le logement, ou encore l'organisation du travail", a-t-il ajouté. 

Éric Piolle et la course de fond écologiste

Reste le maire de Grenoble Éric Piolle. Lui aussi a lancé sa propre plateforme d'idée, appelée "Une certaine idée de demain". Sans jamais nier une ambition présidentielle, son entourage assure que le maire EELV prend son temps en se calquant sur le calendrier fixé par son parti. "L'étape à réussir ce sont les régionales, on a besoin que l'écologie soit toujours plus enracinée" après des municipales réussies, a indiqué son entourage à l'AFP. 


Mais en parallèle, Éric Piolle trace sa route méticuleusement et construit son réseau. Intellectuels, chercheurs, acteurs, scientifiques, personnalités de gauche, dont Jean-Luc Mélenchon, le maire de Grenoble rencontre tout le monde et discute avec tout le monde. "La présidentielle est une course de fond, pas un sprint, Éric Piolle n'est pas dans l'agitation et l'effervescence", traduit son entourage. 

Quid de Nicolas Hulot et Anne Hidalgo ?

L'un est une figure incontournable de l'écologie en France. L'autre est une redoutable adversaire politique. Sur BFMTVNicolas Hulot a indiqué : "Je vais m'engager, mais pas en tant que candidat. Il y en a suffisamment", a-t-il glissé. "Nous allons faire en sorte de proposer des pistes et des feuilles de route. Comment rendre acceptable cette mutation qui s'impose à nous ?". 

Quant à Anne Hidalgo, la maire socialiste de Paris pourrait faire irruption dans la primaire des verts. C'est en tout cas le souhait de l'adjoint EELV à la mairie de Paris David Belliard. "Ce que je souhaite c'est que nous ayons un ou une candidate qui représente le camp des écologistes, des progressistes, des humanistes. Pour ça il faut choisir", a-t-il poursuivi, en appelant à "élargi(r)" la "primaire du pôle écolo". Et de poursuivre : "Faisons une primaire où une candidate comme Anne Hidalgo puisse concourir de façon à ce que nous puissions, nous qui nous retrouvons dans ces valeurs, choisir celui ou celle qui va nous représenter".

La rédaction vous recommande
Lire la suite
Présidentielle 2022 EELV Yannick Jadot
Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires. Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Connectez-vous Inscrivez-vous

500 caractères restants

fermer
Signaler un abus
Signaler le commentaire suivant comme abusif
500 caractères restants