1. Accueil
  2. Actu
  3. Politique
  4. Présidentielle 2022 : Nicolas Bay (RN), une taupe à la solde d’Éric Zemmour ?
1 min de lecture

Présidentielle 2022 : Nicolas Bay (RN), une taupe à la solde d’Éric Zemmour ?

L'eurodéputé et membre dirigeant du RN Nicolas Bay a été suspendu mardi 15 février de ses fonctions au sein du parti, qui l'accuse de "sabotage" au profit du rival de Marine Le Pen, ce que l'intéressé a aussitôt démenti.

Nicolas Bay le 2 octobre 2018 à Bruxelles.
Nicolas Bay le 2 octobre 2018 à Bruxelles.
Crédit : Kenzo TRIBOUILLARD / AFP
Un air de campagne du 16 février 2022
00:03:05
Trahison et débauchages : une campagne électorale bien spéciale
00:03:05
Vincent Derosier

C'est digne d'un roman d'espionnage. L’eurodéputé RN Nicolas Bay est suspendu de toutes ses fonctions. Le Rassemblement national pense avoir débusqué une taupe, un traitre, un agent double à la solde d’Éric Zemmour. Nicolas Bay aurait dévoilé le programme de certains déplacements de Marine Le Pen au camp adverse. 

Exemple le mois dernier. Éric Zemmour se rend aux Sables-d'Olonne pour défendre la statue de Saint-Michel et les traditions chrétiennes, coupant l'herbe sous le pied de Marine le Pen qui avait prévu aussi de s'y rendre. Voilà pour le motif de licenciement officiel.

"Il va arrêter de jouer au con en jouant le mec qui profite, qui écoute et qui reste", s'emporte un proche de Marine Le Pen. "Marine l'a ramassé dans le caniveau, qu'il parte". Ambiance. Nicolas Bay qui dément ces accusations, était de toute manière déjà marginalisé au RN. Il pourrait officialiser son soutien à Éric Zemmour ce week-end en Normandie. 

La rédaction vous recommande

L’actualité par la rédaction de RTL dans votre boîte mail.

Grâce à votre compte RTL abonnez-vous à la newsletter RTL info pour suivre toute l'actualité au quotidien

S’abonner à la Newsletter RTL Info

Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires.
Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Signaler un commentaire