1. Accueil
  2. Actu
  3. Politique
  4. Présidentielle 2022 : comment la droite a vécu le ralliement d'Eric Woerth à Emmanuel Macron
1 min de lecture

Présidentielle 2022 : comment la droite a vécu le ralliement d'Eric Woerth à Emmanuel Macron

Eric Woerth soutient Emmanuel Macron. Un ralliement de poids venu de LR. Mais comment la droite a pris cette défection ?

Éric Woerth (Les Républicains), le 9 octobre 2018 à Paris.
Éric Woerth (Les Républicains), le 9 octobre 2018 à Paris.
Crédit : Philippe LOPEZ / AFP
Coup dur pour LR avec le départ de Woerth chez Macron
00:03:31
Un air de campagne du 10 février 2022
00:03:31
Micro générique Switch 795x530
Aurélie Herbemont

Vu la violence des réactions, plutôt mal. Il faut dire qu'Eric Woerth n'a prévenu Valérie Pécresse ou Christian Jacob que quelques minutes avant son interview au Parisien : "Il était à vendre depuis longtemps". "Il se renie sur la rigueur budgétaire : Macron, c'est 700 milliards d'euros de dette en plus", s'étranglent des parlementaires. Et puis, Christian Jacob a lâché l'argument qui fait mal : "Les affaires judiciaires". Mauvaise idée de brandir les affaires, à en croire un sarkozyste : "C'est une maladresse, Sarko ne va pas être content... les affaires de Woerth sont liées à Sarko !". Même si Valérie Pécresse voit Nicolas Sarkozy demain, comme l'a révélé Le Figaro, l'ancien président n'est déjà pas vraiment fan de sa campagne.

Le combat du jour pour LR, c'est pousser Eric Woerth à quitter la présidence de la Commission des Finances de l'Assemblée. "Rends la commission". La présidence revient à l'opposition. Et Eric Woerth est dans la majorité désormais. LR voudrait qu'il lâche son poste "par dignité" et "parce que jusqu'au mois de juin il aura droit aux 883 euros en plus par mois et à la voiture avec chauffeur grâce à LR !", peste un député. Mais Eric Woerth ne veut pas démissionner. Juridiquement, il a raison. C'est l'étiquette au moment de l'élection qui compte. Son entourage ajoute qu'"il a encore un gros rapport à rendre".

Le mercato bat son plein en macronie. Eric Woerth, c'est le plus visible, celui qui fait le plus mal à LR, mais en deux jours, il n'est pas le seul à avoir préféré Macron à Pécresse. Il y a aussi l'ancienne ministre Catherine Vautrin, présidente du Grand Reims, et un maire de secteur à Marseille, Lionel Royer-Perreaut, qui avait fait le meilleur résultat de la droite aux municipales dans la cité phocéenne. Ajoutez aussi le président UDI de l'Aisne, Nicolas Fricoteaux.

Chez LR certains craignent de voir d'autres élus partir. Surtout si les courbes de Valérie Pécresse et Eric Zemmour devaient finir par se croiser dans les sondages.

La rédaction vous recommande
À lire aussi

L’actualité par la rédaction de RTL dans votre boîte mail.

Grâce à votre compte RTL abonnez-vous à la newsletter RTL info pour suivre toute l'actualité au quotidien

S’abonner à la Newsletter RTL Info

Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires.
Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Signaler un commentaire

En Direct
/