1 min de lecture Rassemblement National

Présidentielle 2022 : Ménard lâche Le Pen car "elle ne sera pas le prochain" président

VU DANS LA PRESSE - Le maire de Béziers a indiqué que la candidate du Rassemblement national a des idées qui "ne sont pas majoritaires" pour accéder à la magistrature suprême.

Robert Ménard a décidé de retirer son soutien à Marine Le Pen dans l'optique de la présidentielle de 2022
Robert Ménard a décidé de retirer son soutien à Marine Le Pen dans l'optique de la présidentielle de 2022 Crédit : Pascal GUYOT / AFP
Ryad Ouslimani
Ryad Ouslimani
Journaliste RTL

C'est un soutien médiatique et politique de poids que Marine Le Pen vient de perdre dans l'optique de l'élection présidentielle de 2022. Robert Ménard, maire de Béziers et toujours très présent dans les médias, a annoncé ce jeudi 18 juin qu'il ne soutient pas la candidature de la cheffe du Rassemblement national, qui est déjà déclarée dans la course à l'Élysée

"Elle est la garantie, l'assurance-vie de M. Macron, elle est la certitude pour M. Macron qu'il sera chef de l'État et je ne veux pas ça",a assuré Robert Ménard sur BFMTV. L'ex-journaliste a appelé à "être réaliste", confiant qu'il relevait le courage et l'opiniâtreté de Marine Le Pen. 

"Mais elle ne sera pas le prochain chef de l'État", a-t-il prophétisé. Selon lui, ses idées "ne sont pas majoritaires". "Il faut être réaliste, aujourd'hui un candidat du Rassemblement national, étiqueté Rassemblement national, je vous garantis qu'il ne sera pas chef de l'État", a expliqué Robert Ménard. 

La rédaction vous recommande
Lire la suite
Rassemblement National Robert Ménard Marine Le Pen
Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires. Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Connectez-vous Inscrivez-vous

500 caractères restants

fermer
Signaler un abus
Signaler le commentaire suivant comme abusif
500 caractères restants