1. Accueil
  2. Actu
  3. Politique
  4. Présidentielle 2022 : Mélenchon soutenu par des maires communistes
2 min de lecture

Présidentielle 2022 : Mélenchon soutenu par des maires communistes

À trois mois de l'élection présidentielle, des élus communistes ont annoncé soutenir la candidature de Jean-Luc Mélenchon en lieu et place de leur candidat, Fabien Roussel.

Jean-Luc Mélenchon et Fabien Roussel à l'Assemblée, janvier 2020. (STEPHANE DE SAKUTIN/AFP)
Jean-Luc Mélenchon et Fabien Roussel à l'Assemblée, janvier 2020. (STEPHANE DE SAKUTIN/AFP)
Marine Derquenne

Après le député communiste de la Seine-Maritime et ancien maire de Dieppe Sébastien Jumel, c'est au tour de l'actuel maire PCF de Dieppe Nicolas Langlois de déclarer son soutien officiel au candidat de La France Insoumise

À moins de trois mois de l'élection présidentielle, Nicolas Langlois a déclaré, conjointement avec le maire communiste de Stains Azzedine Taibi, qu'il soutenait la candidature de Jean-Luc Mélenchon plutôt que celle de Fabien Roussel, qui est pourtant le candidat officiel du parti communiste.  

Dans une interview pour le JDD, Nicolas Langlois explique les raisons de cette décision "difficile" et "courageuse" : "Je soutiens Mélenchon, car je suis pleinement communiste". Il déclare que le projet communiste devrait s'allier avec celui de La France Insoumise afin d'avoir une chance de "tutoyer le second tour". 

Un appel au rassemblement de la gauche

Nicolas Langlois et Azzedine Taibi appellent à un rassemblement "combatif et populaire aux côtés de Jean-Luc Mélenchon". En effet, le maire communiste assure que ce n'est pas qu'un appel aux élus communistes, mais plus largement, a "une grande partie du peuple de gauche" où "il y a cette attente de combativité et de rassemblement. [...] Il est encore temps que cela bouge.".

À écouter aussi

Si le maire communiste de Dieppe envisage de soutenir la candidature de Jean-Luc Mélenchon, il n'envisage pas pour autant de quitter son parti qu'il a rejoint il y a vingt ans. "Jamais de la vie je ne quitterais le PCF", assure-t-il.
 
"Personne ne dit que le PCF doit se dissoudre dans la France Insoumise" dit-il. Mais il assure qu' "un communiste, ça tend toujours la main pour rassembler, tout le temps." Il demande à ce que les communistes revoient "leurs choix stratégiques" car "pour gagner, on se rassemble autour d’un projet, et il y a plein d’idées qui nous rassemblent avec Jean-Luc Mélenchon. La réalité, c’est celle-là." affirme-t-il. 

Des divergences surmontables entre LFI et PCF

Sur certains sujets, comme sur le nucléaire, les idées divergent. Le PCF pense que pour réduire les émissions de gaz à effet de serre, il faut le nucléaire, alors que LFI veut en sortir. Mais le maire de Dieppe voit les choses d'un autre angle : "sur le fond, on est d’accord à 95% avec Jean-Luc Mélenchon, donc cela ne pose pas de problème." Il rajoute que l'"On peut toujours chercher ce qui nous différencie, pour rester chacun dans son coin, et c’est le meilleur moyen d’échouer.".

Si Fabien Roussel refuse pour le moment de se rallier à Jean-Luc Mélenchon, Nicolas Langlois affirme qu' "il est encore temps de le faire, à trois mois des élections. La situation n’est pas arrêtée, jusqu’au dernier moment.".

Les communistes parviendront-ils à se mettre d'accord pour obliger Fabien Roussel à se retirer de la course présidentielle et entamer une discussion avec le candidat de La France Insoumise ?

La rédaction vous recommande
À écouter aussi

L’actualité par la rédaction de RTL dans votre boîte mail.

Grâce à votre compte RTL abonnez-vous à la newsletter RTL info pour suivre toute l'actualité au quotidien

S’abonner à la Newsletter RTL Info

Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires.
Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Signaler un commentaire

En Direct
/