1. Accueil
  2. Actu
  3. Politique
  4. Présidentielle 2022 : Macron assure qu'il "va falloir songer à un moment" à sa candidature
1 min de lecture

Présidentielle 2022 : Macron assure qu'il "va falloir songer à un moment" à sa candidature

Le président a botté en touche, mardi, sur la date de l'annonce de sa candidature, qui se fait attendre, lors d'un échange avec des journalistes. Il privilégie son rôle de diplomate en chef.

Emmanuel Macron, le 1er février 2022
Emmanuel Macron, le 1er février 2022
Crédit : SARAH MEYSSONNIER / POOL / AFP
Sandra Cazenave & AFP

"Va falloir y songer à un moment." Interrogé sur l'imminence d'une annonce de sa candidature, le président de la République a préféré répondre avec une boutade, mardi 8 février. Il a pourtant déjà obtenu 529 parrainages, soit le nombre nécessaire à une participation à l'élection présidentielle.

À bord de son avion entre Moscou et Kiev, après avoir rencontré Vladimir Poutine, Emmanuel Macron explique aux journalistes que la crise internationale "prend plus de la moitié de mon temps, voire l'essentiel ces derniers jours". 

Il regarde de très loin la campagne présidentielle en France, à seulement deux mois du premier tour. "Là sur cette question il y a une tension suffisamment forte (...), il ne faut pas faire de choses intempestives, il faut les faire au bon moment", a-t-il ajouté en souriant.

À la recherche de la bonne temporalité

En montrant qu'il privilégie son rôle de diplomate en chef, Emmanuel Macron se place ainsi au-dessus de ses rivaux, contraints d'attendre son entrée en lice pour 2022. "Je n'ai pas d'états d'âme", a-t-il insisté, en soulignant les conséquences qu'auraient sur les autres pays, dont la France, le déclenchement d'un conflit entre Russes et Ukrainiens.

Le président de la République doit trouver la bonne temporalité pour annoncer sa candidature à l'élection présidentielle. Une situation qui n'a rien d'inédit au regard de l'histoire de la Vème République.

Cependant, Emmanuel Macron compose avec un élément inattendu qui est celui de la crise sanitaire. Le porte-parole du gouvernement Gabriel Attal avait estimé, début février, que le moment adéquat n'était pas encore arrivé.

La rédaction vous recommande

L’actualité par la rédaction de RTL dans votre boîte mail.

Grâce à votre compte RTL abonnez-vous à la newsletter RTL info pour suivre toute l'actualité au quotidien

S’abonner à la Newsletter RTL Info

Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires.
Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Signaler un commentaire