1. Accueil
  2. Actu
  3. Politique
  4. Présidentielle 2022 : LR et le RN en panique face à Eric Zemmour
2 min de lecture

Présidentielle 2022 : LR et le RN en panique face à Eric Zemmour

ÉDITO - Le polémiste, candidat non déclaré, est dans sa stratégie : il profite des faiblesses et occupe un vide à droite.

Le polémiste Éric Zemmour, le 22 avril 2021
Le polémiste Éric Zemmour, le 22 avril 2021
Crédit : JOEL SAGET / AFP
LR et le RN perdent leurs repères et leur calme
02:59
LR et le RN perdent leurs repères et leur calme
02:59
Olivier Bost - édité par Aymeric Parthonnaud

Face à Éric Zemmour les Républicains et le Rassemblement National feraient mieux de rester calme. Parce que là c’est la panique ! Éric Zemmour fait l’essuie-glace : un coup contre LR, un coup contre Marine Le Pen. Les premiers sont traités de "chochottes", indignes du vieux bon RPR. La seconde est décrite comme "nulle" par Éric Zemmour en personne. Le polémiste, candidat non déclaré, est dans sa stratégie : il profite des faiblesses, occupe un vide, comble peut-être temporairement l’absence d’une très grosse personnalité à droite.

Qu’est-ce que ça donne chez Les Républicains ? Christian Jacob, le patron des LR, a expliqué qu’Éric Zemmour n’était "ni raciste, ni d’extrême droite… Il est Zemmour". Au point d’émouvoir immédiatement. C’est l’ancienne UMP qui part dans tous les sens. De Jean-François Copé à Éric Ciotti en passant par François-Xavier Bellamy il n’y a pas une même réponse au polémiste. De ceux qui le trouvent raciste… à ceux qui regrettent son exclusion d’une primaire.

Le défi de Christian Jacob - à force de jouer la montre - est de maintenir tout le monde dans le même bateau. Les chiraquiens, les souverainistes, les catholiques traditionalistes… Toutes ces sensibilités sont bousculées par l’émergence d’Eric Zemmour et par les effets que cela produit dans leur famille politique d’origine.

Ce moment cruel est en plus parti pour durer puisque les Républicains dans leur système de départage qui n’en finit plus se sont donnés rendez-vous en décembre pour avoir un candidat à l’élection présidentielle… 

Déflagration chez Marine Le Pen

À lire aussi

Le Rassemblement National est obligé de rappeler qu’avant il était le Front National. Le parti a ressorti les affiches du père, Jean-Marie, et revendique d’avoir, le premier, proposé un référendum sur l’immigration. Marine Le Pen a fait le ménage dans son entreprise de dédiabolisation du Rassemblement National…

Les plus conservateurs, les catholiques intégristes, les identitaires… ne s’y retrouvent plus. Elle les voit ressurgir ou trouver refuge chez Éric Zemmour. Marine Le Pen se fait doubler par son extrême droite et se voit contrainte de revenir à des fondamentaux.

Ce 28 septembre, elle va détailler les questions de son référendum sur l’immigration avant de passer 2 jours dans le sud-ouest pour parler exclusivement d’immigration.  

Personne ne semble résister à la poussée sondagière et la présence médiatique quotidienne d’Eric Zemmour. Alors qu’il y a une façon assez simple de rester calme : faire comme Xavier Bertrand. Pressé de questions, comme tout le monde, le candidat à la présidentielle a une réponse toute simple : "Vous me parlez d’un candidat ou d’un polémiste ? Un polémiste ? Je ne réponds pas aux polémistes".

La rédaction vous recommande

Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires.
Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Signaler un commentaire

En Direct
/