1. Accueil
  2. Actu
  3. Politique
  4. Présidentielle 2022 : la parade des candidats débute à droite et la guerre d'ego se profile
2 min de lecture

Présidentielle 2022 : la parade des candidats débute à droite et la guerre d'ego se profile

DÉCRYPTAGE - Xavier Bertrand, Laurent Wauquiez et Valérie Pécresse ont le vent en poupe depuis les résultats du second tour des régionales. Une bonne nouvelle pour Les Républicains qui pourrait vite tourner au cadeau empoisonné.

Xavier Bertrand, Valérie Pécresse et Laurent Wauquiez
Xavier Bertrand, Valérie Pécresse et Laurent Wauquiez
Crédit : AFP
Marie-Pierre Haddad

Le retour des jours heureux pour Les Républicains ? Au lendemain du second tour des élections régionales, la droite bombe le torse avec la réélection de Xavier Bertrand dans les Hauts-de-France, Laurent Wauquiez en Auvergne-Rhône-Alpes, Valérie Pécresse en Île-de-France.

"Depuis 18 mois et notre échec aux européennes, on n'a cessé de retrouver les Français et ils nous ont retrouvés dans les différentes collectivités, déclarait peu après 20 heures le président des Républicains Christian Jacob. On a gagné très largement les municipales, on a gagné les sénatoriales, les législatives partielles, les départementales, les régionales : on est aujourd'hui clairement la seule force d'alternance".

Une victoire qui n'est pas de refus pour Les Républicains qui se déchiraient depuis plusieurs semaines sur la ligne à adopter pour le scrutin et plus généralement pour la présidentielle, frôlant l'implosion.

Trois potentiels candidats et trois visions d'une primaire

Si les élections régionales ont permis aux Républicains de conserver leur ancrage territorial, le scrutin a aussi fait émerger trois potentiels candidats pour la présidentielle de 2022. Déjà lancé, Xavier Bertrand s'est félicité d'avoir battu le Rassemblement national, Laurent Wauquiez a mis en avant sa "ligne clair" et Valérie Pécresse vante les mérites d'une "équipe de France de la droite et du centre". Point commun aux trois présidents de région réélu : leur discours a rapidement pris des airs d'entrée en campagne. 

À lire aussi

Mais un nuage sombre est visible à l'horizon. Quel candidat représentera la droite ? Une guerre d'égo est en train de prendre peu à peu forme depuis les résultats du premier tour. Surtout que chacun a sa propre idée du mode de désignation nécessaire. Xavier Bertrand avait annoncé dès le début sa volonté de ne pas passer par la case primaire à droite. Pour lui, sa réélection à la tête des Hauts-de-France était l'étape à passer avant de se lancer dans la course pour l'Élysée. 

Du côté de Laurent Wauquiez, la question n'est pas encore tranchée. Mais son entourage a donné une indication sur le côté duquel penche la balance dans les colonnes du Figaro : "Ce qui compte, ce sont les urnes. Plus personne ne pourra dire qu'il ne rassemble pas. Ou qu'il n'est pas légitime pour la suite".

Quant à Valérie Pécresse, elle plaide pour une primaire ouverte sur le modèle de celle de 2016. Mais l'expérience a laissé des traumatismes chez certains pour qui l'union après la victoire de François Fillon s'est avérée très compliquée.

Rendez-vous le 6 juillet

Les Républicains doivent trancher la question le 6 juillet et débattre en bureau politique du mode de désignation du candidat pour 2022. L'échéance fixée jusqu'à présent projetait les candidats sur l'automne. Selon Le Journal du Dimanche, le vote électronique serait l'option privilégiée.

"C'est la seule façon d'aller vite", explique Jean Leonetti, en charge de la bonne organisation de la désignation du candidat. Le maire LR d'Antibes estime aussi que "le processus" doit être "suffisamment ouvert pour être acceptable par tous, et notamment Xavier Bertrand et Valérie Pécresse". 

Mais pour l'instant, on préfère savourer les scores de la droite. "Profitons un peu", confie un élu à LCI. Un message qui laisse présager de la bataille qui prendra forme dans les prochains jours.

La rédaction vous recommande

Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires.
Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Signaler un commentaire

En Direct
/