1. Accueil
  2. Actu
  3. Politique
  4. ÉDITO - Présidentielle 2022 : la maladresse de la macronie dans l'affaire McKinsey
2 min de lecture

ÉDITO - Présidentielle 2022 : la maladresse de la macronie dans l'affaire McKinsey

ÉDITO - Les ministres Olivier Dussopt (Budget) et Amélie de Montchalin (Fonction Publique) sont montés au créneau, mercredi 30 mars, dans l'affaire McKinsey, symbole du recours important du gouvernement aux cabinets de conseil.

Le logo du cabinet de conseil McKinsey (Illustration)
Le logo du cabinet de conseil McKinsey (Illustration)
Crédit : DYCJ / IMAGINECHINA / IMAGINECHINA VIA AFP
Présidentielle 2022 : la maladresse de la Macronie dans l'affaire McKinsey
00:03:39
Martial You

Opération déminage dans l'affaire McKinsey. Deux ministres sont sortis pour justifier le recours important à des cabinets de conseil, et notamment le plus gros McKinsey : Amélie de Montchalin, ministre de la Fonction Publique et Olivier Dussopt, au budget. Une conférence de presse peu convaincante, qui devrait même faire empirer les choses.


Jusqu'ici l'affaire du recours aux cabinets de conseil (près d'un milliard dépensé l'an dernier, le double d'une année normale) était passée sous les radars. D'ailleurs, c'était la ligne de défense des équipes d'Emmanuel Macron et des ministres : ça ne dépasse pas les murs de Twitter. Mais Emmanuel Macron lui-même a abordé le sujet, dimanche à la télévision.

 
À la rigueur, le président a eu raison d'aborder la question de front. Mais, mercredi, ses deux ministres, qui sont sortis de leur période de réserve (ils n'ont pas le droit de parler logiquement depuis dix jours) pour se défendre rend le scandale plus solennel. Il légitimise la polémique et démontre la fébrilité de la Macronie.

Pourquoi le camp Macron s'inquiète-t-il ?

Pourquoi cette inquiétude ? Parce qu'elle arrive mal. Parce qu'elle réveille la critique persistante des débuts : Emmanuel Macron, le président des riches et des puissants. Le quinquennat ne pardonne pas les 100 jours. Nicolas Sarkozy était resté le président Bling-Bling, à cause de quelques jours sur le yacht de Vincent Bolloré. François Hollande était resté le Président malchanceux et maladroit à cause de la foudre et des averses à chacune de ses sorties.

Emmanuel Macron redevient le banquier d'affaires qui s'entoure de cabinets conseil hors de prix, élevés dans nos belles écoles de commerce. Et ça arrive au moment où la guerre en Ukraine occupe moins de place dans les esprits, au moment où le prix du plein d'essence est insupportable. Et à ce moment-là, c'est injuste. Mais face au compteur de la pompe, on en veut à celui qui est président même s'il ne peut rien faire contre la flambée des cours du pétrole.

De la manipulation politique ?

À écouter aussi

Les ministres se sont-ils bien défendus ? Au contraire, des erreurs ont été commises, selon moi. C'était une opération transparence mais ils ont expliqué que McKinsey (ni aucun cabinet) n'avait jamais touché un milliard, l'an dernier. Mensonges et manipulation ! Sauf qu'on n'a jamais dit ça. On a expliqué que l'ensemble des prestations extérieures avaient couté un milliard l'an dernier. Ils annoncent d'ores et déjà une baisse des dépenses de 15%  pour ces cabinets cette année et tout un calendrier de mesures sur les prochains mois, comme s'il n'y avait pas d'élection dans 10 jours.

 
Les ministres dénoncent de la manipulation politique, une sorte de théorie du complot.
Évidemment, c'est instrumentalisé. Mais il y a quand même des questions. Soit, c'est choquant (même si c'est légal) d'avoir un cabinet qui gagne beaucoup d'argent, qui travaille pour l'État et qui ne paie pas ou peu d'impôt. Et certes, le recours à ces cabinets est généralisé, dans tous les camps politiques. Ce n'est pas l'apanage de la Macronie.

Fallait-il faire monter au front deux ministres ? Pas sûr. C'est au candidat Macron de se défendre. C'est sans doute lui qui le fera le mieux.

La rédaction vous recommande
À lire aussi

L’actualité par la rédaction de RTL dans votre boîte mail.

Grâce à votre compte RTL abonnez-vous à la newsletter RTL info pour suivre toute l'actualité au quotidien

S’abonner à la Newsletter RTL Info

Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires.
Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Signaler un commentaire

En Direct
/