1. Accueil
  2. Actu
  3. Politique
  4. Présidentielle 2022 : la droite accuse Macron d'avoir "copié-collé" le programme de Pécresse
2 min de lecture

Présidentielle 2022 : la droite accuse Macron d'avoir "copié-collé" le programme de Pécresse

Après avoir présenté son programme, Emmanuel Macron est accusé par les Républicains de piller le projet de Valérie Pécresse. Le candidat se défend.

Emmanuel Macron, le 17 mars 2022
Emmanuel Macron, le 17 mars 2022
Crédit : LUDOVIC MARIN / AFP
Présidentielle 2022 : la droite accuse Macron d'avoir "copié-collé" le programme de Pécresse
00:03:18
Présidentielle 2022 : la droite accuse Macron d'avoir "copié-collé" le programme de Pécresse
00:03:18
Micro générique Switch 795x530
Aurélie Herbemont - édité par Nicolas Barreiro

Emmanuel Macron a présenté son programme le jeudi 17 mars, ce qui a mis la droite dans tous ses états. Les Républicains crient au "pillage". "On a commencé en 2017", crâne un ministre. Un ténor de la droite n'en revient pas : "C'est le projet de Pécresse"

"Du copier-coller, toute honte bue", enrage une dirigeante. Et de faire un inventaire à la Prévert : retraite à 65 ans, une activité en contrepartie du RSA, suppression de la redevance, droits de succession allégés… "Enfin un président de droite", se réjouit un ex-LR qui a viré macroniste. Le clou du spectacle, Emmanuel Macron ressuscite le conseiller territorial, une idée de Nicolas Sarkozy, que Valérie Pécresse n'a pas reprise dans son programme. 

Dans notre dernier sondage BVA pour RTL et Orange, Emmanuel Macron séduit 30% des électeurs de François Fillon de 2017. Pour ne pas se faire dépecer davantage, Valérie Pécresse, en baisse à 10% dans notre baromètre, riposte :  "Qui peut croire que Macron candidat aura le courage de faire le contraire de Macron président ? Son bilan, c'est son boulet". En revanche, la droite trouve qu'il n'a pas assez copié sur l'immigration.

Des accusations contestées

Le candidat-président n'a pas aimé ces accusations de pillage et joue la provocation. "Si les autres ne savent pas se différencier du projet que je porte, qu’ont-ils été faire dans cette galère ? C'est leur problème à eux".

À écouter aussi

Un député LR ne décolère pas : "Il est sans règle, genre j'ai squatté chez vous mais c'est votre faute vous aviez qu'à être là". Une petite musique qui n'arrange pas forcément les apôtres du "et de droite et de gauche". Un marcheur historique se défend :  "J'ai reçu un message d'une députée PS qui valide la proposition de versement automatique des prestations sociales".

La rédaction vous recommande
À lire aussi

L’actualité par la rédaction de RTL dans votre boîte mail.

Grâce à votre compte RTL abonnez-vous à la newsletter RTL info pour suivre toute l'actualité au quotidien

S’abonner à la Newsletter RTL Info

Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires.
Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Signaler un commentaire

En Direct
/