1. Accueil
  2. Actu
  3. Politique
  4. Présidentielle 2022 : la candidature d'Anne Hidalgo fait-elle l'unanimité au sein du PS ?
2 min de lecture

Présidentielle 2022 : la candidature d'Anne Hidalgo fait-elle l'unanimité au sein du PS ?

DÉCRYPTAGE - Anne Hidalgo peut-elle être la candidature naturelle du Parti socialiste ? Le premier secrétaire du Parti socialiste Olivier Faure pousse dans ce sens, tandis que Stéphane Le Foll milite pour une primaire.

Olivier Faure et Anne Hidalgo, le 28 août 2021
Olivier Faure et Anne Hidalgo, le 28 août 2021
Crédit : JEAN-FRANCOIS MONIER / AFP
Marie-Pierre Haddad

Un livre et une annonce de candidature ? C'est le planning que semble s'être fixée Anne Hidalgo. La maire PS de Paris devrait officialiser sa candidature à l'élection présidentielle de 2022 mi-septembre. En attendant, elle creuse son sillon afin de se démarquer de ses adversaires politiques à gauche, comme Arnaud Montebourg et aussi Jean-Luc Mélenchon, sans oublier les écologistes. 

Pour ce faire, Anne Hidalgo glane les soutiens. Selon nos informations, l'édile a rallié à sa cause Ségolène Royal. "Je peux faire des choses sur le climat, nous dit-elle, ou donner des conseils techniques pour la campagne". 

Autre soutien fraîchement annoncé : Martine Aubry. "Je pense que c'est vraiment la personne (à propos d'Anne Hidalgo, ndlr) aujourd'hui qui à la fois par son histoire, par son parcours, par sa façon de travailler (...) connaît la situation des Français, parce qu'elle a montré à Paris qu'elle avait des convictions, qu'elle passait très vite des discours aux actes, et qu'elle a une vraie vision de la France aujourd'hui", a déclaré la maire de Lille sur Franceinfo

Anne Hidalgo adoubée par Olivier Faure

Ces deux ralliements de poids au sein du Parti socialiste sont le résultat d'une stratégie bien ficelée. Anne Hidalgo s'est rendue les 28 et 29 août aux journées d'été du PS. "Notre parti a traversé des épreuves, on a un peu perdu nos repères, mais on n'a pas perdu nos valeurs", déclarait-elle. C'est à cette occasion que le premier secrétaire du parti Olivier Faure a adoubé celle qui fait, pour l'instant, office de meilleure chance pour les socialistes : "Je suis convaincu qu'elle fait et qu'elle fera son chemin dans l'élection présidentielle".

À lire aussi

Une phrase qui laisse peu de place au doute mais qui agace aussi certains socialistes. À commencer par Stéphane Le Foll. L'ancien ministre sous François Hollande et maire du Mans est veut organiser une primaire socialiste et un débat. Une primaire qui aura peu d'utilité si le PS a déjà fait pencher la balance en faveur de la maire de Paris. 

En ce moment, au Parti socialiste, tout se fait en huis clos et à guichets fermés

Julien Dray dans "Le Parisien"

Julien Dray aussi voit l'engouement autour de la candidature d'Anne Hidalgo d'un mauvais oeil. Dans Le Parisien, l'ancien député socialiste fustige : "En ce moment, au Parti socialiste, tout se fait en huis clos et à guichets fermés, le débat sur le projet comme la désignation d’un candidat. Cette désignation ne peut pas être réduite au vote de quelques milliers de cotisants (ce qui est prévu aujourd’hui, ndlr) mais doit être ouverte aux sympathisants, comme nous l’avions fait avec Ségolène Royal en 2006".

Prudente, Anne Hidalgo ne veut pas brûler les étapes. "C'est important de travailler de façon méthodique, de réfléchir, d'écouter. (...) Ce chemin, ce travail n'est pas encore totalement abouti", tempère celle qui est créditée d'autour de 7% dans les sondages. 

La rédaction vous recommande
À écouter aussi

Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires.
Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Signaler un commentaire

En Direct
/