3 min de lecture Les Républicains

Présidentielle 2022 : Estrosi, ennemi public numéro 1 chez Les Républicains ?

DÉCRYPTAGE - Selon le maire LR de Nice, il n'y a pas de candidat naturel à droite pour l'élection présidentielle de 2022. Il propose ainsi à son camp de passer un accord avec Emmanuel Macron.

Christelle Rebiere RTL Midi Christelle Rebière iTunes RSS
>
S'allier avec Macron ? Estrosi dynamite les débats à venir chez LR Crédit Image : VALERY HACHE / AFP | Crédit Média : RTL | Date : La page de l'émission
Marie-Pierre Haddad
et Marie Moley

Une phrase qui fait l'effet d'une bombe chez Les Républicains. Ne voyant pas de candidat naturel s'imposer au sein du parti, Christian Estrosi invite sa famille politique à passer "un accord avec Emmanuel Macron". Dans Le Figaro, le maire de Nice juge cette solution comme "le seul moyen de ne pas renoncer à nos valeurs et à nos idées".

À trois jours de la rentrée des Républicains à Port-Marly dans les Yvelines, Christian Estrosi dynamite les débats à venir et risque d'accentuer les divisions au sein de son propre camp. "Personne ne l'avait vu venir", lâche-t-on dans l'état-major du parti. Emmanuel Macron, candidat de la droite en 2022 ? "N'importe quoi", s'étrangle un député Les Républicains. 
Décrit comme "Macron-compatible" par ses détracteurs, Christian Estrosi a déclenché les foudres de son camp faisant même réagir celui dont la parole se fait rare : François Baroin. Pour lui, le maire de Nice considère Les Républicains comme "un syndic de faillite", rapporte Le Parisien

Oui, j'ai un léger désaccord d'analyse avec Christian Estrosi

François Baroin dans "Le Parisien"
Partager la citation

"On est un grand parti de gouvernement, on a plein de personnalités, on a gagné les municipales. Sur le fond, on n'aurait pas fait la même politique, ultra technocratique, centralisatrice. On n'aurait pas eu la même politique fiscale, ni sur les APL. On ne se serait pas obstiné sur la taxe carbone et on n'aurait pas eu les 'gilets jaunes'", répond le maire de Troyes passablement agacé. Lapidaire, il conclut dans le journal : "Oui, j'ai un léger désaccord d'analyse avec Christian Estrosi".

Christian Estrosi, seul contre tous ?

Difficile de trouver des membres des Républicains qui affichent dans les médias un soutien  au rival d'Éric Ciotti. Même si la droite n'a pas aujourd'hui de candidat naturel, pas question de pactiser pour Gilles Platret. Le maire de Chalon-sur-Saône et vice-président du parti estime que Christian Estrosi fait cavalier seul. "J'ai l'impression qu'il est très très isolé sur sa position, explique-t-il au micro de RTL. La vérité, c'est que je n'ai pas entendu de voix, à part la sienne, réclamer cette option. C'est la première fois que cette idée sort d'un chapeau et il se trouve que c'est le sien". 

À lire aussi
Une femme court au parc des Tuileries, à Paris (illustration) Coronavirus France
Confinement : "Il faut arrêter la politique de la peur", exhorte une sénatrice LR

Il rejette ainsi en bloc l'idée du maire de Nice. "Les Républicains sont dans l'opposition républicaine, ils préparent l'alternance. Donc jamais, jamais, ils ne participeront à un quelconque accord si tenté que le président de la République y ait déjà pensé. S'il devait penser un jour à l'invitation de Christian Estrosi, nous répondrions résolument non", insiste-t-il. 

Un cas isolé peut-être, mais cette proposition vient parasiter la rentrée des Républicains et souligne une crainte qui circule déjà chez certains élus : "Et si la droite n'avait aucun candidat sur la ligne de départ en 2022 ?". "Estrosi veut juste un poste de ministre", balaye un élu. En tout cas, cette confusion fait les affaires d'Emmanuel Macron. 

Gabriel Attal tend la main à Christian Estrosi

Gabriel Attal n'a pas fermé la porte : "Toutes les bonnes volontés sont les bienvenues". "Je suis toujours satisfait quand des personnalités qui aujourd'hui ne font pas partie de la majorité, apportent leur soutien au président de la République, mais pour moi, l'important c'est de soutenir l'action qui est menée, la question de la présidentielle n'est pas à l'ordre du jour aujourd'hui", a réagi le porte-parole du gouvernement sur Franceinfo

"On tend la main à toutes les bonnes volontés, à tous ceux qui ont envie de nous aider. Je me suis engagé avec Emmanuel Macron, en 2016 parce que je crois au dépassement des clivages", a-t-il aussi rappelé. 

Avec son interview au Figaro, Christian Estrosi met Les Républicains fassent à un choix cornélien. La solution se trouve peut-être dans le tweet de Daniel Fasquelle, le trésorier du parti. "Je réponds à Christian Estrosi que ce n’est pas le moment. Que la droite travaille d’abord sur son programme et sur son candidat sachant qu’Emmanuel Macron n’est pas le candidat naturel de la droite",a-t-il écrit.

La rédaction vous recommande
Lire la suite
Les Républicains Présidentielle 2022 Christian ESTROSI
Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires. Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Connectez-vous Inscrivez-vous

500 caractères restants

fermer
Signaler un abus
Signaler le commentaire suivant comme abusif
500 caractères restants