1. Accueil
  2. Actu
  3. Politique
  4. Présidentielle 2022 : Éric Zemmour "n'est pas le sujet du moment", assure Christian Jacob
1 min de lecture

Présidentielle 2022 : Éric Zemmour "n'est pas le sujet du moment", assure Christian Jacob

INVITÉ RTL - Le président des Républicains est revenu sur les propos tenus par le député et candidat à la primaire de droite, Éric Ciotti, qui a affirmé préférer voter pour Zemmour plutôt que Macron au 2nd tour.

L'invité de RTL du 06 septembre 2021
L'invité de RTL du 06 septembre 2021
Crédit : RTL
Christian Jacob était l'invité de RTL
10:35
Christian Jacob était l'invité de RTL
10:35
L'invité de RTL - Alba Ventura
Alba Ventura - édité par Victor Goury-Laffont

La campagne de 2022 prend forme, avec la multiplication des candidatures de personnalités de droite : Xavier Bertrand, Valérie Pécresse, mais aussi le polémiste Éric Zemmour, dont la possible présence agite la droite. Invité du Grand Jury de RTL-Le Figaro-LCI, Éric Ciotti, qui souhaite lui aussi proposer sa candidature à une primaire de droite, s'est d'ailleurs dit prêt à voter pour la personnalité médiatique, s'il venait à affronter Emmanuel Macron au second tour.
Au micro de RTL ce lundi 6 septembre, le président des Républicains, Christian Jacob, a pour sa part estimé qu'une candidature d'Éric Zemmour n'était "pas la question du moment". 
"Parler de quelqu'un dont nous ne sommes pas sûr qu'il sera candidat et qui est crédité de 8%, ce n'est pas un sujet", tranche le député, qui estime que "les sujets de préoccupation des Français" sont "le pouvoir d'achat et la sécurité, pas tel ou tel candidat médiatique".

Malgré cette prise de position, Christian Jacob assure ne pas avoir été gêné par les propos tenus par Éric Ciotti et juge qu'Éric Zemmour n'est "absolument pas infréquentable". Quant à la question de savoir si une candidature de la personnalité d'extrême-droite pourrait coûter des voix au candidat des Républicains, le président du parti assure que c'est un risque qui "ne le préoccupe absolument pas".

Christian Jacob a confirmé qu'une décision serait prise le 25 septembre lors d'un congrès pour décider du mode de désignation du futur candidat, via une primaire ou non. "Les seuls qui décideront, ce seront les militants, assure-t-il. La décision ne sera pas prise sur un coin de table, mais de façon transparente et claire".

La rédaction vous recommande

Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires.
Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Signaler un commentaire

En Direct
/