1. Accueil
  2. Actu
  3. Politique
  4. Si Emmanuel Macron est réélu, qui fera sa majorité ?
2 min de lecture

Si Emmanuel Macron est réélu, qui fera sa majorité ?

ÉDITO - Si Emmanuel Macron est réélu l’année prochaine, qui composera sa majorité ? Tout se joue déjà en ce moment.

Le président Emmanuel Macron
Le président Emmanuel Macron
Crédit : Ludovic MARIN / AFP
Emmanuel Macron réélu, qui fera sa majorité ?
02:48
Qui composera la majorité de Macron s'il est réélu ? En coulisses, on s'active déjà
02:48
Olivier Bost - édité par Léa Stassinet

Je vous rappelle qu'au lendemain du 24 avril prochain, au lendemain du second tour, si Emmanuel Macron est réélu, ce sera le premier jour du compte à rebours de la fin de son règne, car un Président ne peut pas faire plus de 2 mandats consécutifs. Alors ce qui se joue déjà autour d’Emmanuel Macron, c'est une lutte de pouvoir et d’influence. Pour la campagne présidentielle, pour avoir la plus grande place dans la majorité, et pour l’après Emmanuel Macron.

Si Emmanuel Macron doit composer une majorité, elle sera moins évidente à construire qu’en 2017. Il n'y a plus l’effet blast de la nouveauté et surtout, les forces se sont éparpillées. Il y a la sensibilité de gauche avec 2 mouvements, l’un plus frondeur que l’autre. Il y a le MoDem, qui veut garder son rôle. Il y a la sensibilité de droite avec Agir, en attendant de voir ce que va faire Édouard Philippe. L'ancien Premier ministre devrait annoncer le mois prochain la création de son propre parti.

Et qui dit parti, dit des candidats aux législatives. Ce sont donc les rapports de force de la future majorité, sûrement moins puissante et plus éclatée, qui se dessinent. Que se passe-t-il si Édouard Philippe a plus de députés que François Bayrou ? Ce n'est pas du tout délirant, il y aura de quoi recruter à droite si c’est une nouvelle déconfiture pour les Républicains.

L'idée d'un grand Parti démocrate rassembleur évoquée

La République en Marche et ses composantes de gauche voudront encore être les plus importants. Il faudra faire de la place pour ceux qui veulent entrer dans la grande famille. 95% des députés sortants vont vouloir rempiler, assure un responsable de la majorité. Il y a donc bien un risque d’embouteillage.
 
Et comment cela peut-il se régler ?  François Bayrou, le Président du MoDem, et Stéphane Séjourné, député européen et stratège politique d’Emmanuel Macron, ont défendus tous les deux ce week-end l’idée d’un grand Parti démocrate à la française, une maison commune pour ne pas avoir 3 candidats de la majorité dans chaque circonscription. Qui commande ce truc-là, comment ça marche ? "Cette maison commune à des allures de bordel", tranche déjà un responsable de la majorité qui n’y croit pas du tout.

À lire aussi


Mais ces jeux d’influences préparent aussi déjà l'après Macron. François Bayrou veut que le MoDem et le centre survivent à Emmanuel Macron, Édouard Philippe pense déjà à 2027, voilà pourquoi l’élection des députés l’année prochaine aura une importance toute particulière. L'après Macron sera déjà dans cette campagne, et influencera tout le prochain quinquennat.

La rédaction vous recommande

Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires.
Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Signaler un commentaire

En Direct
/