1. Accueil
  2. Actu
  3. Politique
  4. Présidentielle 2022 : Emmanuel Macron déjà en campagne ?
3 min de lecture

Présidentielle 2022 : Emmanuel Macron déjà en campagne ?

DÉCRYPTAGE - Alors qu'il va débuter un Tour de France des territoires, Emmanuel Macron semble déjà amorcer sa campagne pour l'élection présidentielle de 2022.

Emmanuel Macron, le 6 mai 2021
Emmanuel Macron, le 6 mai 2021
Crédit : Christophe ARCHAMBAULT / POOL / AFP
Présidentielle 2022 : Emmanuel Macron déjà en campagne ?
03:22
William Galibert
Journaliste

C’était il y a tout juste 4 ans, le 14 mai 2017 : la passation de pouvoir à l’Élysée. François Hollande s’en allait et Emmanuel Macron prenait possession des lieux. Un palais qu’il a bien l’intention d’occuper 5 ans de plus. Alors ce vendredi matin sur RTL, plutôt que de regarder dans le rétroviseur, nous avons choisi de nous projeter vers 2022, et vers la campagne de celui qui sera, sauf catastrophe, candidat à sa réélection.

À moins d’un an du vote, la machine est lancée et concrètement : on est plus proche de la mission commando que du gros navire de guerre. C’est un lieutenant du président qui résume le mieux les choses : "Ceux qui en parlent ne sont pas dedans et ceux qui sont dedans n’en parlent pas". Le problème pour tous ceux qui travaillent sur la prochaine présidentielle, c'est que rien n’est officiellement structuré. "Chez Emmanuel Macron, il y a des choses qui ne se disent pas, mais qui se font quand même", s’amuse un proche.

Alors en ce moment, à défaut de construire un organigramme, le chef de l’État reçoit beaucoup de notes sur la jeunesse, la sécurité, sur la réindustrialisation du pays… Certaines qu’il a commandées, d’autres qui lui sont envoyées par des soutiens zélés. Il interroge, il lance des pistes en l’air et il voit ce qui retombe, c’est sa manière de fonctionner.

Un noyau de fidèles

Rien n’est structuré, mais il peut aussi compter sur un petit cercle de fidèles. Ce sont des noms qui ne sont pas tous connus du grand public, tous par contre sont extrêmement dévoués à leur chef. Il y a Stéphane Séjourné, l’influent conseiller, député européen qui réfléchit à la forme de la campagne et à la restructuration de La République en marche. Il y a le député Thierry Solère, ancien LR désormais conseiller à l’Élysée, chargé de faire basculer ses anciens camarades de droite. C’est lui par exemple qui a mené les négociations en coulisses pour les régionales en PACA.

À lire aussi

Il y a aussi Clément Beaune, le monsieur Europe du président, Sibeth N’Diaye, retournée travailler dans le privé, mais toujours présente dans la galaxie Macron. Elle est chargée de dénicher de nouveaux talents pour LaREM. Enfin, il y a les grognards de l’Assemblée, Christophe Castaner, Richard Ferrand et ceux du gouvernement, Julien Denormandie, Sébastien Lecornu, qui se disputeront peut-être la place de directeur de campagne. Un noyau de fidèles qui servira de base à Macron 2022

Vers une officialisation tardive ?

 Mais finalement, celui qui affiche les choses le plus clairement c’est Emmanuel Macron lui-même. Il y a 15 jours, il annonçait vouloir reprendre son bâton de pèlerin au mois de juin, mais jeudi sur RTL on vous révélait que son Tour de France des territoires va débuter dès la semaine prochaine. "Il veut sentir le pays à nouveau", résume un ministre. "C’est là qu’il va tracer les bases de son futur programme", décrypte un conseiller, en espérant aussi que le déconfinement redonne le moral à tout le pays et booste sa popularité. 

Pour l'officialisation en revanche, il faudra patienter. Il est probable qu’il se déclare candidat extrêmement tard, surement pas avant janvier ou février prochain. Mais il y a des signes qui ne trompent pas, une campagne c’est une foule de petits détails. Par exemple, d’après nos informations, il y a quelques mois le président est allé visiter en personne le futur siège de LaREM dans le VIII arrondissement de Paris, pour repérer de ses propres yeux des locaux qui vont eux aussi fourmiller dans les mois à venir.

Emmanuel Macron a toujours pensé que pour que les choses soient faites parfaitement, il ne pouvait vraiment compter que sur lui-même, c’était déjà le cas en 2017, ça ne changera pas en 2022.

La rédaction vous recommande

Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires.
Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Signaler un commentaire

En Direct
/