1. Accueil
  2. Actu
  3. Politique
  4. Présidentielle 2022, campagne de Zemmour et ralliements : comment Le Pen résiste
3 min de lecture

Présidentielle 2022, campagne de Zemmour et ralliements : comment Le Pen résiste

DÉCRYPTAGE - La candidate du RN a été secouée par la candidature d'Éric Zemmour. Une campagne marquée par les ralliements et autres embuscades qui ne l'ont pas fait reculer dans les sondages.

Marine Le Pen, le 15 mars 2022
Marine Le Pen, le 15 mars 2022
Crédit : THOMAS COEX / AFP
Marie-Pierre Haddad

Contre vents et marées. La troisième campagne présidentielle de Marine Le Pen ne ressemble à aucune autre. La candidate Rassemblement national s'est retrouvée challengée dans son propre camp avec la candidature d'Éric Zemmour. N'hésitant pas à l'attaquer frontalement, le candidat Reconquête rend la campagne de Marine Le Pen plus difficile. 

Dans l'entourage de la candidate, les semaines passent et la stratégie d'Éric Zemmour agace toujours autant. "Il est en train de reconstruire le plafond de verre dont on avait réussi à se débarrasser, s'agace un proche de Marine Le Pen. Si nous ne sommes pas au second tour en 2022, cela veut dire qu'il a abîmé nos idées et qu'on est condamné à rester dans l'opposition pendant vingt ans".

Marine Le Pen est ainsi face un double enjeu : élargir sa base électorale et faire céder la digue érigée entre ses électeurs et ceux d'Éric Zemmour. Les départs avec fracas, le grignotage de son terrain politique et aussi l'actualité sur le covid et la guerre en Ukraine auraient pu affaiblir de façon conséquente Marine Le Pen. Mais à trois semaines du premier tour de l'élection présidentielle, force est de constater qu'elle résiste.

"Ne pas sous-estimer" Marine Le Pen

Selon la dernière vague de notre sondage BVA, Marine Le Pen atteint 18% des intentions de vote, quand Éric Zemmour est à 13% et Valérie Pécresse à 10%. Dans l'hypothèse d'un second tour face à Emmanuel Macron, la candidate RN obtiendrait 42% des intentions de vote. Le candidat Reconquête lui serait à 34%. Dans un récent sondage Elabe pour BFMTV, Emmanuel Macron reste en tête des intentions de vote, mais recul à 27,5%. Tandis que Marine Le Pen gagne deux points et est créditée de 20%.

À lire aussi

Côté RN, on y croit à 19 jours du premier tour de l'élection présidentielle. "En 2017, ce n'était pas notre tour. La campagne de Marine Le Pen n'était pas mûre, analyse un député RN. En 2022, elle est prête, plus déterminée et plus sereine. Il y a une meilleure ambiance dans cette campagne que lors de la précédente".

Les critiques sont dures de l'autre côté du camp national. Un proche d'Éric Zemmour dézingue la candidate RN : "Elle est devenue aussi tiède que possible. Elle renonce de plus en plus et renoncer en période de campagne électorale, c'est une catastrophe". Mais au sein du gouvernement, un ministre reconnaît qu'elle a réussi à passer à travers les difficultés. "Il ne faut pas la sous-estimer", prévient-il.

La diabolisation n'existe plus

Un soutien de Marine Le Pen

La principale concernée s'était livrée à un pronostic - exercice habituellement redouté par les politiques - sur le cas Zemmour. En décembre dernier, elle assurait que le candidat "finira entre 8 et 10%" des votes au premier tour, comme l'indiquait L'Express. À l'époque, difficile de savoir s'il s'agissait d'une prise de recul ou d'un déni de sa part.

Au sein de l'entourage de Marine Le Pen, on ne cherche pas à dissimuler son sourire à l'évocation des sondages. "Nous sommes arrivés à ce que nous souhaitions, c'est-à-dire à cinq points de Zemmour. On a évité durablement la zone de danger", se réjouit un membre de son équipe de campagne. Quant aux ralliements vers le camp Zemmour, le RN relativise. "Éric Zemmour n'a plus grand chose à prendre au Rassemblement national. Son piège se retourne contre lui", ajoute-t-il.

Le candidat Reconquête a permis à Marine Le Pen de se recentrer. "On ne fait plus peur aux Français. Certains peuvent être en désaccord avec nous, mais ils n'ont plus peur. La diabolisation n'existe plus", estime un soutien de la candidate. Désormais, cap sur l'organisation du second tour dans les rangs lepennistes.

La rédaction vous recommande
À écouter aussi

L’actualité par la rédaction de RTL dans votre boîte mail.

Grâce à votre compte RTL abonnez-vous à la newsletter RTL info pour suivre toute l'actualité au quotidien

S’abonner à la Newsletter RTL Info

Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires.
Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Signaler un commentaire

En Direct
/