1. Accueil
  2. Actu
  3. Politique
  4. Présidentielle 2022 : Arnaud Montebourg va annoncer le retrait de sa candidature
1 min de lecture

Présidentielle 2022 : Arnaud Montebourg va annoncer le retrait de sa candidature

Le candidat de gauche devrait acter l'échec de sa campagne dans une vidéo diffusée dans les prochaines heures sur les réseaux sociaux.

Arnaud Montebourg le 30 septembre 2021
Arnaud Montebourg le 30 septembre 2021
Crédit : LIONEL BONAVENTURE / AFP
Présidentielle 2022 : Arnaud Montebourg va annoncer le retrait de sa candidature
01:32
Félix Roudaut & AFP

La gauche va bientôt compter un candidat en moins. Arnaud Montebourg, chantre de la "Remontada", va annoncer dans les prochaines heures le retrait de sa candidature à la présidentielle de 2022, sans se rallier à un autre candidat, ont indiqué mardi 18 janvier 2022 plusieurs sources proches du candidat.

L'ancien ministre socialiste, qui s'était lancé en septembre sans le soutien d'un parti, va jeter l'éponge dans une vidéo qui sera diffusée sur les réseaux sociaux mardi ou mercredi, ont dit ces sources, confirmant une information de 20 minutes. Faisant le constat que ni lui (donné entre 0,5 et 2%) ni les candidatures de gauche ne décollaient dans les sondages, Arnaud Montebourg avait affirmé dès décembre 2021 qu'il était prêt à mettre sa candidature au service d'une candidature commune à gauche.

Montebourg ne soutiendra pas de candidats

Les négociations engagées depuis plusieurs jours avec le communiste Fabien Roussel et Christiane Taubira n'ont rien donné et ce de manière "définitive", ont précisé ces sources. Elles ont achoppé sur deux points : la reprise des thèmes du candidat - qui tournent autour de la réindustrialisation de la France - mais aussi de la dette de sa campagne.

"Christiane Taubira lui demandait de se rallier sans lui donner de gages. Et Montebourg n'a pas été convaincu par ses dernières interventions, notamment sa déclaration de candidature à Lyon samedi dernier. Il ne trouve pas que le niveau soit à la hauteur", a confié un ancien lieutenant de la campagne du candidat, en retrait depuis quelques jours. Concernant la dette des investissements de sa campagne, "pas insurmontable", Fabien "Roussel lui a dit que c'était mort, car il n'a pas épargné tout ce temps pour financer la campagne de Montebourg", a raconté un autre proche.

La rédaction vous recommande
À lire aussi

L’actualité par la rédaction de RTL dans votre boîte mail.

Grâce à votre compte RTL abonnez-vous à la newsletter RTL info pour suivre toute l'actualité au quotidien

S’abonner à la Newsletter RTL Info

Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires.
Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Signaler un commentaire

En Direct
/