1. Accueil
  2. Actu
  3. Politique
  4. Présidentielle 2022 : Anne Hidalgo zappe la rentrée du PS
2 min de lecture

Présidentielle 2022 : Anne Hidalgo zappe la rentrée du PS

La candidate à l'élection présidentielle ne se rendra pas au congrès du parti dont elle devrait être candidate au printemps, préférant aller "s'adresser aux Français".

Anne Hidalgo a annoncé sa candidature à la présidentielle le dimanche 12 septembre à Rouen (illustration)
Anne Hidalgo a annoncé sa candidature à la présidentielle le dimanche 12 septembre à Rouen (illustration)
Crédit : Thomas SAMSON / AFP
Un air de campagne du 17 septembre 2021
02:52
Hidalgo sèche le congrès du PS à Villeurbanne
02:52
Aurélie Herbemont - édité par Victor Goury-Laffont

Si Anne Hidalgo poursuit sa campagne ce vendredi 17 septembre au Creusot, en Saône-et-Loire, elle n'ira pas ce week-end au congrès du PS à Villeurbanne. Jeudi midi, pourtant, le patron du PS Olivier Faure ne voyait pas pourquoi la maire de Paris se priverait de venir, alors que c'était l'occasion d'être ovationnée. Un autre camarade justifie ce faux-bond : "Elle est déjà allée à la rentrée du PS à Blois, aux journées parlementaires du PS à Montpellier... Maintenant, le PS, c'est bon. Elle doit s'adresser aux Français".

Anne Hidalgo n'est toujours pas officiellement la candidate du PS, et va devoir se soumettre à un vote des militants, dont la date sera arrêtée ce week-end justement. Il y a un peu de rififi chez les socialistes. François Rebsamen, maire de Dijon, réclame dans Libération un débat entre Anne Hidalgo et Stéphane Le Foll, car l'ancien ministre de l'Agriculture de François Hollande veut aussi tenter sa chance. "Mais il est tout seul, tous les élus soutiennent Hidalgo", persiffle un parlementaire. Un militant de 36 ans s'est aussi manifesté auprès du premier secrétaire du PS pour être candidat. Personne qui puisse remettre en cause, a priori, la désignation d'Anne Hidalgo. Un de ses soutiens espère que tout sera réglé "au plus tard mi-octobre".

Une chose est sûre : Anne Hidalgo a fait le buzz pour son début de campagne avec sa proposition de doubler le salaire des enseignants. Cela lui a valu quelques accusations de démagogie, d'irréalisme. Même un parlementaire PS dit pudiquement qu'il faudra "affiner" les propositions à l'avenir pour être "crédible". Mais marquer les esprits avec une mesure choc, est-ce une mauvaise chose ? Un socialiste se réjouit : "ça fait combien de temps qu'une proposition du PS n'avait pas fait la une de Libé ?". Mardi dernier, le journal Libération a en effet fait sa Une sur le doublement du salaire des profs.

L'opération rabibochage du jour

Xavier Bertrand va rencontrer des militants LR ce vendredi à Rouen. C'est la première fois qu'il voit des adhérents du parti qu'il a quitté. Rappelons qu'à la rentrée des jeunes LR, il y a deux semaines, son image, apparue sur grand écran, avait été sifflée par une partie de la salle. Il faut donc recoller les morceaux car il aura besoin d'eux pour sa campagne 

La boutade du jour

À lire aussi

Édouard Philippe lance son parti dans trois semaines au Havre. Comment va-t-il s'appeler ?
À ce stade on ne sait pas. Mais c'est une source de blagues entre l'ancien Premier ministre et ses proches. L'un d'eux raconte : "Emmanuel Macron a créé En Marche - ça colle avec ses initiales EM - pour Édouard Philippe, on a pensé à En Piste".  Alors, avec les initiales EP, il y a aussi en pause, en parallèle, en préparation... C'est déclinable quasiment à l'infini.

La rédaction vous recommande

Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires.
Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Signaler un commentaire

En Direct
/